Les banques arrêtent les financements en faveur du charbon

Des trains de marchandises pleins de charbon

Le charbon est une source d’énergie réputée polluante. Plusieurs études lui attribuent 40 % des émissions de CO2 issues de la production d’énergie. Depuis plusieurs années, de nombreuses ONG militent pour l’abandon de cette ressource. Quelques banques françaises se sont engagées à sortir du charbon. Une décision qui enchante les ONG.

Une longue transition

Entre 2017 et 2019, les banques ont débloqué 745 milliards de dollars en faveur de projets de nouvelles centrales.

Important Au début du deuxième semestre 2019, les institutions financières françaises se sont engagées à mettre fin progressivement au financement du charbon. Depuis, quelques établissements bien classés dans les comparateurs de banque ont suivi le mouvement en adoptant des politiques de sortie du charbon.

Le Crédit Agricole est le premier à se lancer dans cette voie en 2019. La BNP Paribas ne tarde pas à lui emboîter le pas l’année suivante, ainsi que la Société Générale et Natixis.

Malheureusement, l’abandon du charbon ne se fera pas du jour au lendemain. De l’avis des banquiers, il faudra une dizaine d’années aux pays de l’OCDE pour atteindre cet objectif, et une vingtaine d’années pour le reste du monde.

Il s’agit d’un long processus qui s’étale sur un calendrier 2030 - 2040. Cela concerne notamment toute la chaîne de valeur, allant de l’extraction à la production d’électricité en passant par le démantèlement des infrastructures.

Vers des plans de sortie du charbon

Il faut dire que de plus en plus de pression pèse sur les banques. À l’occasion du Climate finance day en 2018, Bruno Le Maire avait annoncé

L’adoption de mesures contraignantes au cas où les institutions financières refusaient de sortir du charbon.

Bruno Le Maire

Depuis, les banquiers ont manifesté une vraie prise de conscience qui, outre la menace de régulation, les a poussées à avancer rapidement dans cette voie. Même si les ONG attendent que les financements dans le charbon chutent pour crier victoire, elles saluent déjà les engagements des banques.

Important Concrètement, les banques ont décidé d’exclure de leurs portefeuilles les projets qui impliquent l’exploitation de nouvelles mines ou centrales à charbon, ou dont plus de 25 % du chiffre d’affaires proviennent de cette ressource controversée, et ce, dès cette année.

Les entreprises sont par ailleurs invitées à mettre en œuvre un plan de sortie du charbon d’ici fin 2021 pour pouvoir rester dans leur portefeuille. L’année 2022 étant vue comme celle de la convergence entre les objectifs des banquiers et les stratégies de leurs clients.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top