Les grandes banques incitées à renoncer au versement de dividendes dans un contexte de crise sanitaire

banques de la CITY à Londres

Dans un contexte de crise sanitaire, la Prudential Regulatory Authority (PRA) a mis la pression aux grandes banques britanniques pour qu’elles réduisent ou renoncent à verser des dividendes à leurs actionnaires. Au lendemain de l’annonce, les titres des enseignes concernées ont décroché à la Bourse de Londres.

Débâcle en Bourse des grandes banques britanniques qui suspendent les dividendes

Les principaux acteurs du secteur bancaire au Royaume-Uni s’apprêtaient à verser l’équivalent de 9 milliards d’euros à leurs actionnaires. Sur les 8 milliards de livres de dividendes prévus, plus de la moitié (4,2 milliards) devaient revenir à ceux de la HSBC.

Mais entretemps, leur autorité de tutelle, la Prudential Regulatory Authority (PRA), a demandé une forte diminution, voire la suppression des dividendes. Sous la pression, les banques se sont pliées à sa volonté. Il en a résulté une chute des actions en Bourse.

  • HSBC subit la plus forte baisse (-8,96 %), devant la Standard Chartered, qui perd 6,48 %.
  • Pour les autres établissements, le décrochage se situe autour de 5 % : c’est le cas de Lloyds Banking Group qui décroche de 5,56 %, un peu plus que Barclays (-5,01 %) et Royal Bank of Scotland (-4,96 %).
  • De son côté, l’indice FTSE-100, l’indice principal de la place londonienne, dévisse de 3,51 %.

Pas de bonus pour les hauts cadres des secteurs de la banque et l’assurance

Les exigences du gendarme du secteur ne s’arrêtent pas là :

Important Les cadres plus hauts des groupes bancaires et d’assurance pourraient ne pas recevoir de bonus en 2020.

Pour l’heure, on ignore si les sociétés concernées vont céder ou non.

La PRA estime la capitalisation des banques du pays suffisamment solide, leur permettant de faire preuve de résilience face à la récession que tous les économistes anticipent pour la plupart des pays du monde, y compris la Grande-Bretagne.

Appel à la prudence concernant le versement de dividendes en Europe et en Suisse

Les autorités britanniques ne sont pas les seules à inciter les banques à la prudence sur la question des dividendes.

Important La Banque centrale européenne a récemment recommandé de s’abstenir de toute rétribution au titre des exercices 2019 et 2020.

Préconisation qui a été relayée par les autorités de tutelle de certains États, dont la France.

Quelques enseignes incontournables sur les comparateurs de banques, comme Société Générale et Natixis ont donné une suite positive à cette requête, à l’inverse de BNP Paribas, qui ne souhaite pas revenir sur sa décision initiale.

Outre l’Union européenne, la Suisse réclame des banques la suspension temporaire des versements, la crise sanitaire actuelle créant un climat d’incertitude. Faisant fi de cette préconisation de Finma, l’autorité des marchés financiers locale, UBS a déjà déclaré qu’elle va maintenir les dividendes.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top