Le cash aura encore du temps à vivre

Monnaie Suisse

La Suisse est aussi appelé le « pays de l’anti-cash ». Et pourtant, en 2016, la Riksbank trouve que la mort du numéraire arrive un peu trop vite.

En Suisse, les banques de détail ont commencé à réduire les services qui s’occupent de la gestion de leurs trésoreries. Mais la Banque centrale du pays juge cette décision un peu trop hâtive.

Avec l’expansion des différents moyens de paiement technologiques, tels que la carte sans contact et le paiement via les appareils connectés, l’argent liquide perd lentement mais surement toute sa raison d’être. En effet, l’utilisation de ces nouveaux modes de paiement facilite la vie, à tel point que bientôt les gens ne verront plus la nécessité de détenir de l’argent liquide sur eux.

Le cas de la Suède en est une preuve accablante, car aujourd’hui, les transactions en monnaies de banque ne détiennent plus qu’une part de 2% de la totalité des transactions enregistrées au quotidien. Professionnels comme particuliers trouvent qu’il est plus commode d’avoir recours aux transactions numériques, d’autant que l’on appartient aujourd’hui à un monde où la technologie ne cesse d’évoluer.

La technologie s’empare du monde financier

 

« On n’en a tout simplement pas besoin, les magasins n’en veulent plus et beaucoup de banques n’en ont même pas. Désormais, même pour payer une barre en chocolat ou un journal, vous utilisez une carte ou un smartphone »,

Tels sont les propos d’une jeune femme de 26 ans en s’adressant à un journal britannique lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle ne se servait plus de billets de banque. Tout cela pour dire que la technologie a fait un grand pas dans le monde de la finance.

 Et pour preuve, une application mobile baptisée Swish a littéralement détrôné l’argent liquide en Suède. Les principales banques suédoises se sont mises en collaboration pour contribuer au développement de cet outil. Le but étant de permettre que des transferts puissent s’opérer d’un compte bancaire à un autre en se servant des numéros de téléphone.

D’ailleurs, la Banque centrale européenne propose de déployer ce système pour les payements transnationaux intra-européens. Et pour la plupart des particuliers, Swiwh a quasiment pris la place du numéraire, a constaté le chercheur en économie industrielle et de gestion au KTH Royal Institute of Technology de Stockholm, Niklas Arvidsson.

Le paiement numérique pour les professionnels

Pour les entreprises et les petits commerces, la technologie a aussi fini par prendre sa place. Les Smartphones et les tablettes se transforment ainsi en outils de paiement équipés d’un processeur comme pour les cartes bancaires grâce à iZettle.

Ce nouveau système prend de plus en plus d’ampleur, aussi bien en Europe que dans le monde, qu’aujourd’hui, on enregistre environ 1.000 nouveaux commerçants ouvrir un compte en ligne avec iZettle, dont l’idée a nourri l’esprit innovateur de ses concurrents. À ce rythme, la Suède bannira bientôt l’utilisation du numéraire, tandis que d’autres pays, à l’exemple des Pays-Bas espèrent transformer 60% des transactions du pays en opérations numériques d’ici 2018.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top