La mobilité bancaire et ses enjeux pour les banques

banque sur mobile

La mobilité bancaire semble favoriser les banques en ligne et oblige les établissements de réseau à se mobiliser.

Un sondage OpinionWay pour Boursorama réalisé en décembre dernier dévoile que 40% des Français considèrent les démarches relatives au changement de domiciliation comme un frein un la mobilité bancaire.

Avec l’entrée en vigueur de la loi Macron le 6 février dernier, la situation promet de changer. Dorénavant, il suffit en effet au client de signer un mandat de mobilité pour que la nouvelle banque qu’il a choisie prenne en charge toutes les formalités découlant du changement d’établissement.

Cette loi fera-t-elle pour autant exploser la mobilité bancaire en France qui stagne à 4%, soit deux fois moins que la moyenne en Europe ?

Ce qui est sûr, c’est que les banques en ligne comptent profiter de cette opportunité pour signer davantage de clients. Moins chers que les banques de réseau, les établissements en ligne suscitent l’intérêt de davantage de Français. De ce fait, ils entendent tirer parti de la facilité de changement de banque pour attirer les clients des banques traditionnelles. Celles-ci estiment pourtant que la loi Macron leur offre également« une opportunité de conquête ». Détails !

Des banques de réseau qui doivent s’activer

L’application de la loi Macron sur la mobilité bancaire accentue la concurrence entre les banques de réseau et leurs consœurs en ligne.

Une enquête menée par le cabinet Bain révèle que le nombre de clients qui quittent les banques traditionnelles a presque doublé en France en trois ans. La loi Macron risque d’accélérer le mouvement si celles-ci ne réagissent pas.

Disposant de 95% du marché bancaire, les établissements traditionnels doivent ainsi se mobiliser pour ne pas se faire voler davantage de part de marché par les banques en ligne.

À ce propos, Raphaèle Leroy, responsable des relations avec les consommateurs chez BNP Paribas, confie que

Nous voulons être choisis pour de bonnes raisons. Cette loi constitue aussi pour nous une opportunité de conquête.

Raphaèle Leroy

D’autant plus que les enseignes purement digitales sont, dans la plupart des cas, des filiales des grands établissements de réseau. Citons notamment Hello Bank de BNP Paribas, Boursorama de Société Générale ou encore BforBank de Crédit Agricole.

Une loi qui profite aux banques en ligne

Ainsi, la loi Macron profite le plus aux banques en ligne. Ces dernières sont en effet plébiscitées par les Français du fait qu’elles présentent des tarifs moins chers et des services de qualité, plus simples et plus fluides. Avec le changement de banque qui devient plus facile, certains clients ne manqueront sans doute pas de quitter leur banque de réseau pour se tourner vers un établissement en ligne. D’autant plus que ces banques sans agence étoffent leur offre pour séduire les clients.

C’est ainsi qu’Axa Banque offre une gratuité de la carte bancaire et crédite de 250 euros le compte de nouveaux clients.

Madeleine Ogerau, responsable stratégie produits chez ING Direct, affirme quant à elle que la banque en ligne entend

Convaincre les clients des banques traditionnelles de rejoindre des structures comme la nôtre, agile et centrée sur leurs attentes.

Madeleine Ogerau

De son côté, Orange Bank lancera bientôt une offre aggressive en termes de prix, avec une « vraie plus value pour le consommateur » selon les dirigeants de l’enseigne.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top