La tendance croissante des monnaies numériques selon la BRI

Hommes d'affaires utilisant l'icône de la banque tactile de l'iPad dans la connexion du réseau de marketing numérique.

Une enquête récemment publiée par la Banque des règlements internationaux (BRI) révèle que d’ici à 2030, environ 24 banques centrales prévoient de lancer une version électronique de leur devise. Cette évolution vers les monnaies numériques suscite un intérêt croissant chez les banques centrales, bien que chaque institution ait son propre calendrier pour cette transition.

Notre sélection des promos
La sélection meilleurtaux
240 € Offerts
Monabanq
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
160 € Offerts
Société Générale
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
150 € Offerts
BoursoBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
80 € Offerts
Fortuneo
Voir l'offre
Voir l'offre

Les banques centrales se dirigent vers le numérique

Selon une enquête de la BRI, de plus en plus de banques centrales se tournent vers le numérique. La BRI estime que 24 banques centrales prévoient de lancer leur propre monnaie électronique d’ici à 2030 .

À terme, leur objectif est de faire en sorte que les monnaies numériques puissent être facilement utilisées en tant que moyen de paiement, au même titre que les monnaies fiduciaires et les autres alternatives qui existent d’ores et déjà (chèques, cartes bancaires, paiements mobiles…).

Différents types de projets pourraient voir le jour, avec quinze d’entre eux destinés au grand public et neuf autres dédiés aux transactions entre banques centrales et institutions financières.

Je compare les offres bancaires

Les banques s’intéressent de plus en plus aux monnaies numériques

Chaque année depuis six ans, la BRI réalise une enquête pour évaluer les progrès technologiques des banques centrales face à la montée en puissance des cryptomonnaies.

Important : Selon l’édition de 2022, qui a interrogé 86 banques centrales, 18 % d’entre elles envisagent de lancer une version numérique de leur monnaie pour le grand public au cours des trois prochaines années. Cela représente une hausse de 3 points par rapport à 2021, où cette proportion était de 15 %.

Ces avancées des banques centrales interviennent dans un contexte où les cryptomonnaies privées ont été fortement secouées au cours de l’année écoulée, notamment avec l’effondrement de Terra et la faillite de la plateforme américaine FTX.

Des échéances variables

Selon la même enquête, près de 93 % des banques centrales étaient engagées dans des travaux fin 2022 , avec plus de la moitié d’entre elles réalisant des expérimentations concrètes ou travaillant sur des projets pilotes.

Toutefois, la BRI constate l’émergence d’une « divergence claire » entre les banques centrales. Certaines sont plus enclines à lancer leur monnaie numérique d’ici trois ans, tandis que d’autres estiment qu’il est peu probable qu’elles le fassent dans un avenir proche.

À retenir
  • Environ 24 banques centrales prévoient de lancer leur propre monnaie numérique d’ici à 2030, dans le but de faciliter les paiements et de compléter les méthodes existantes.
  • 18 % des 86 banques centrales interrogées se fixent un délai de trois ans pour concrétiser ce projet.
  • Les dates de lancement diffèrent néanmoins selon les banques centrales.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.