Reconfinement et télétravail : le secteur bancaire face à un dilemme

Deux femmes au sein d'une banque

D’un côté, des banques de détail qui ne souhaitent pas aggraver les conséquences de la crise sanitaire en assurant la continuité des services. Et de l’autre, des salariés qui craignent pour leur santé et qui demandent à travailler depuis leur domicile. Le télétravail est aujourd’hui au centre d’un conflit entre les employés des banques de détail et leur direction.

Les salariés refusent de venir en agence

À l’heure du reconfinement, certaines banques, dans le souci d’assurer la continuité des services et afin de ne pas fragiliser encore plus leur situation financière, ont pris la décision de maintenir leurs agences ouvertes.

Elles ont ainsi invité leurs salariés à rallier leur poste de travail comme il est d’usage en temps normal. Mais craignant pour leur santé, par la voix de leurs syndicats, les collaborateurs font valoir leur droit d’alerte et exigent que leur employeur instaure le télétravail ; du moins pour les tâches qui peuvent être effectuées à distance.

Important Aucun terrain d’entente ne semble avoir été trouvé par les principaux concernés, si bien que l’inspection du travail est intervenue pour apprécier de visu la situation dans laquelle se trouvent les salariés.

Des agents de cette institution se sont donc rendus dans quelques agences de LCL, emboitant le pas à la ministre du Travail qui a poussé la porte de la BNP Paribas, pour rappeler que le télétravail doit être privilégié tant qu’il est possible de l’instaurer.

Des concessions qui ne donnent pas satisfaction

Pour apaiser les tensions, certaines banques ont voulu accorder aux employés un jour par semaine durant laquelle ils peuvent travailler à domicile. Mais les syndicats ont refusé cette proposition, considérant qu’elle ne diminue en rien les risques de contamination, surtout que des agences comme celles de BNP Paribas imposent la présence sur site de trois quarts de leurs salariés.

Tout en recommandant à ses clients de privilégier les opérations en ligne telles que les virements, l’usage du comparateur banque ou encore la souscription de crédits, BNP Paribas souhaite tout de même garder les portes de ses agences ouvertes.

Bref, le premier confinement a déjà apporté son lot de complications pour des agences bancaires déjà mal en point. Ce reconfinement vient encore rajouter des difficultés supplémentaires, surtout si aucun compromis n’est trouvé avec les collaborateurs.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top