Clap de fin pour la banque en ligne Rabobank.be

Ni son ancienneté ni son envergure n’auront réussi à sauver la banque en ligne Rabobank.be. À l’instar de la quasi-totalité des entreprises, commerciales comme financières, la filiale du groupe éponyme a été fortement ébranlée par la crise. Malheureusement, la banque numérique s’est retrouvée au bord du gouffre financier et sa maison-mère a décidé de mettre fin à ses activités.

Laminée par la concurrence

Dans l’univers des banques en ligne, Rabobank.be fait incontestablement figure de pionnière. Mais finalement, la banque digitale belge, qui fait pourtant partie des plus grandes de la catégorie en Belgique (voire en Europe), n’aurait pas l’occasion de souffler ses vingt bougies d’anniversaire l’année prochaine.

Important Faute d’avoir su s’imposer sur un marché ultra-concurrentiel, Rabobank.be va cesser ses activités, a annoncé sa maison-mère néerlandaise sur son site.

Déjà confrontée à la rude concurrence des filiales digitales des établissements traditionnels, elle a également dû faire face à l’arrivée de nouveaux acteurs comme les fintechs, qui sont des purs produits de la révolution numérique.

Et pour ne rien arranger, certains acteurs dont le cœur de métier historique était éloigné de la finance ont décidé de se lancer sur le marché bancaire, dans le but de diversifier leurs activités. L’exemple le plus parlant dans ce cas est Orange Bank, une initiative de l’opérateur mobile du même nom.

Tous ces nouveaux acteurs se livrent une bataille féroce sur le terrain de la grille tarifaire, l’enjeu étant de proposer les tarifs les plus avantageux pour les clients, mais qui garantissent à terme la rentabilité.

Tout porte à croire que la banque en ligne Rabobank.be est devenue un boulet pour sa maison-mère. Les charges d’exploitation auxquelles elle a fait face ne lui ont pas permis de s’aligner sur les prix pratiqués par la concurrence.

La fin est bel et bien actée

Même si Rabobank.be ne montre pas de signes extérieurs de méforme, sa cessation d’activités sera bien une réalité prochainement.

Le groupe bancaire néerlandais est en train de prendre toutes les dispositions nécessaires pour gérer de la manière la moins brusque possible le cas des 228 000 clients de la banque en ligne.

À noter que l’encours des comptes courants détenus par l’enseigne avoisine actuellement les 7 milliards d’euros. Le groupe tient à rassurer ses clients. Il leur promet de restituer leur argent et de leur verser les intérêts relatifs à leurs dépôts.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top