Les banques 2.0 font succès auprès de la nouvelle génération de clients bancaires

une femme se connectant à sa banque

Les banques traditionnelles accusent aujourd’hui un certain retard sur les réponses adaptées aux nouveaux besoins bancaires. Un point dont ont su profiter les néobanques grâce à leurs offres innovantes. En effet, ces enseignes digitales ont mis au point des services en adéquation avec les exigences de la nouvelle génération de clients, preuve en est avec le succès de Revolut.

Le secteur bancaire accueille une nouvelle génération de clients dénommée les « digital natives ». Ces usagers du secteur sont composés de jeunes adultes, habitués aux commodités des téléphones portables, et notamment la possibilité de tout faire depuis leur Smartphone. Leurs exigences bancaires diffèrent de loin celles de leurs prédécesseurs qui préfèrent se déplacer en agence pour accéder à quelconque service.

Accoutumées de ces vieilles habitudes, les banques traditionnelles ont eu du mal à être en phase avec les besoins de ces profils hyper-connectés, un point qui aura profité aux enseignes 100 % digitales. D’ailleurs, des analystes indiquent que les particuliers ont plus tendance à faire confiance à un comparatif néobanque qu’à se livrer à une comparaison de banque.

Des services en adéquation avec la nouvelle génération

À défaut d’une adaptation rapide et efficace aux réels besoins de la nouvelle génération des usagers bancaires, les enseignes traditionnelles pourraient bien courir le risque de perdre une grande part du marché. Une situation à laquelle les néobanques pourraient tirer leur épingle du jeu. En effet, ces dernières ont saisi les exigences en matière de facilité de gestion et d’accès aux services des « digital natives ».

Avec les banques 2.0, il n’aura, par exemple, jamais été aussi facile d’ouvrir un compte bancaire. Il suffit de se munir d’un Smartphone et de télécharger l’application bancaire.

En seulement quelques clics et après validation de la pièce d’identité présentée, le compte est prêt à l’emploi, plus de longues paperasses administratives. Qui plus est, l’absence de réseau physique permet aux néobanques de proposer bon nombre d’avantages tarifaires, ne serait-ce que de citer l’exemption de frais de tenue de compte.

Cette gestion bancaire par smartphone offre une plus grande liberté aux clients bancaires sans parler du gain de temps considérable. Via la plateforme de sa détentrice de compte, l’utilisateur a accès à l’intégralité des services, que ce soit l’automatisation de certaines opérations, comme le paiement de la facture d’électricité ou la consultation du solde et des relevés. En outre, c’est une offre s’imprégnant des avancées technologiques dans lesquelles a baigné la nouvelle génération de clients bancaires.

La menace Revolut

Les professionnels du secteur déplorent une certaine lacune quant à la perspicacité des succursales traditionnelles concernant l’évolution des besoins bancaires et ayant permis aux néobanques de s’incruster sur le marché. Il faut dire que bon nombre de ces fintechs commencent à faire sérieusement de l’ombre aux enseignes classiques. Parmi ces nouveaux concurrents 100 % digitaux, on peut citer Revolut, dont Société Générale a souligné à son propos :

En nombre de clients, ils commencent vraiment à peser.

À savoir que l’offre de la néobanque britannique comptabilise aujourd’hui plus de 12 millions de souscripteurs dans 35 pays. Et pourtant, rien ne prédestinait cette banque 2.0 à devenir l’acteur financier majeur qu’elle est aujourd’hui. Elle fut fondée en 2014 des suites d’une mésaventure de ses fondateurs Vladislav Yatsenko et Nikolay Storonsly lors d’un voyage où ils jugeaient les frais de change trop élevés.

Depuis la banque digitale a étendu ses activités au point d’avoir une plus grosse base client que bon nombre de succursales classiques.

Et Revolut n’est que la première d’une longue liste de néobanques actuellement en plein essor.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top