Les conditions de travail des salariés dans les banques mutualistes se détériorent de plus en plus

Salariée bancaire

Les conditions de travail dans les banques mutualistes se sont détériorées, et ce, depuis plusieurs années. Les salariés de ces établissements bancaires se trouvent actuellement entre une augmentation des objectifs et un manque d’effectif chronique, selon le rapport de Valérie Lefebvre Haussmann, secrétaire générale de la Fédération CGT des banques et assurances (FSPBA).

Les conditions de travail dans les banques mutualistes se dégradent de plus en plus, une situation qui ne date pas d’hier.

Les salariés subissent l’augmentation des objectifs, dans le contexte général d’un manque d’effectif chronique. Les sujets de négociation imposés par la loi sont traités par les employeurs comme une obligation et prend plus la forme d’une contrainte que d’un outil qui devrait être au service de l’amélioration des conditions de travail et de vie des employés.

De plus, la conversion des établissements en banque à distance et numérique ont des impacts négatifs sur les conditions de travail et les effectifs des salariés.

Valérie Lefebvre Haussmann, secrétaire générale de la FSPBA CGT (Fédération CGT des Syndicats du Personnel de la Banque et de l’Assurance) qui milite pour l’unité syndicale des salariés, a fait un rapport sur les conditions dans lesquels travaillent et vivent les salariés des banques mutualistes.

Les accords sont sans droits réels associés

Les accords, y compris de branche, se contentent trop souvent de reproduire les articles du Code du travail, ou alors ce ne sont que des déclarations de bonnes intentions sans droits réels associés, avec peu ou pas d’objectif à atteindre.

Pourtant, leur signature permet aux employeurs de donner le change et d’obtenir à bon compte des « labels » comme ceux qui sont consacrés aux « accords relatifs au travail des personnes en situation de handicap » ou « égalité professionnelle ». Alors que le taux d’emploi des travailleurs handicapés reste insuffisant.

Et en ce qui concerne l’égalité salariale femmes-hommes, la route vers l’égalité est encore longue, mais avec un peu de chance, nous nous en rapprocherons, un jour ou l’autre.

Les augmentations salariales sont presque inexistantes

Quant aux rémunérations depuis 2008, les augmentations générales sont de plus en plus rares, voire inexistantes, même si des mesures collectives existent encore.

Selon les employeurs, cette situation est due à la « crise », alors que les résultats des banques mutualistes sont au rendez-vous, et ces dernières profitent de sommes importantes d’argent public, notamment avec le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (Cice), ou encore les exonérations fiscales, etc…

L’innovation du secteur bancaire inquiète les salariés

Les questions du numérique et de la banque à distance inquiète récemment les salariés car désormais ils modifient profondément leurs conditions de travail.

Les effectifs dans de nombreuses entreprises sont déjà insuffisants. Mais avec les fermetures d’agences et les regroupements de services, ces effectifs devront encore diminuer.

L’effet de cette baisse des effectifs sur la qualité du service rendu à la clientèle est à se demander.

La Fédération CGT banques et assurances porte des revendications fortes de réduction du temps de travail pour que ce dernier soit mieux fait et qu’il soit partagé. La FSPBA CGT met en avant les résultats des entreprises, ainsi que les aides de l’État au regard de la reconnaissance du travail fourni par toutes et tous, pour construireavec et pour les salariésun avenir meilleur.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top