Les banques sont en passe d’intégrer officiellement la reconnaissance vocale à leur système d’authentification

Une personne utilisant la reconnaissance vocale de son smartphone

Dans la perspective de procurer davantage de sécurité aux paiements et à l’accès au compte bancaire, un système d’authentification du client par reconnaissance vocale sera testé. Les usagers n’auront plus à saisir leur numéro de compte, un mot de passe ou autres informations pour se connecter à leur compte ou effectuer certaines transactions. Il leur suffira de prononcer une phrase d’authentification. Neuf banques seront chargées de mener l’expérimentation qui se déroulera de façon restreinte.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) vient de donner le feu vert à neuf établissements bancaires français pour tester, pendant un an, la reconnaissance vocale pour la banque à distance. Réticente pendant plusieurs années, la CNIL décide enfin de donner une chance à cette technologie. La commission explique que

Les établissements bancaires souhaitent s’appuyer sur ces technologies pour renforcer la sécurité des transactions et offrir de nouveaux outils à leurs clients.

CNIL.

Ainsi, elle désire évaluer la fiabilité et la sécurité qu’apporte l’authentification vocale vis-à-vis de la protection des données confidentielles des clients.

Les paramètres qui seront testés lors de l’expérimentation

La CNIL affirme que pour les banques,

L’objectif est de sécuriser les opérations à distance de gestion de comptes faites par leurs clients tout en leur offrant une solution d’authentification plus confortable que la saisie d’un mot de passe ou la réponse à des questions dites de sécurité.

CNIL.

Outre la fiabilité du système, le test permettra d’évaluer « l’appétence des clients » pour une telle solution.

Il faut toutefois souligner que les conditions dans lesquelles l’expérimentation se déroulera

Ne présagent nullement de celles qui devraient être mises en œuvre en cas de pérennisation d’un tel dispositif.

Les banques désignées et leurs missions

Ci-après la liste des neuf banques qui auront le privilège de tester le système :

  • la Banque Tarneaud ;
  • la Société Marsellaise de Crédit ;
  • la Banque Laydernier ;
  • la société BPCE (Banque Populaire-Caisse d’Épargne) ;
  • la Banque Courtois ;
  • le Crédit du Nord ;
  • la Banque Nuger ;
  • la Banque Kolb ;
  • la Banque Rhône-Alpes.

La CNIL autorise ces établissements à utiliser le dispositif sur une clientèle désignée. Ces derniers doivent par ailleurs se soumettre à quelques règles. Ils devront s’assurer que les clients concernés consentent préalablement à l’expérimentation.

Ces banques seront en outre tenues de la mise en place de garanties en ce qui concerne la confidentialité des données. Enfin, elles auront à établir un bilan une fois que le test aura pris fin.

Il faut noter que l’année dernière, la Banque Postale a déployé le même dispositif. Baptisé Talk to pay, le système permet à l’utilisateur d’initier un paiement à distance sans renseigner les informations de sa carte bleue. À la réception d’un appel automatique, le client doit tout simplement prononcer une phrase de passe pour confirmer la transaction.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top