La loi Macron va révolutionner le secteur bancaire

Loi Macron

Se sentant menacées par les effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire, les banques traditionnelles optimisent leurs prestations.

Pour les banques traditionnelles, la menace est réelle par rapport à la mise en vigueur de la loi Macron, prévue pour le 6 février 2017. Craignant de se faire devancer par les banques en ligne, les organismes classiques essaient de voir en l’application de cette loi une raison d’opérer des changements radicaux dans leurs méthodes de travail.

Avec la mise en place de la loi Macron et de son dispositif de mobilité bancaire, les banques traditionnelles sont conscientes du danger qui les guette. En effet, l’émergence des banques en ligne représente une menace réelle pour les banques de réseau, les obligeant à revoir de fond en comble la qualité de leur service, au risque de voir de nombreux clients déménager leur compte pour les transférer ailleurs.

Mais pour les banques en ligne, la promulgation de cette loi devient non seulement une opportunité d’étendre le marché, mais aussi une motivation pour un travail acharné sur le long terme.

Les banques en ligne revoient leurs offres

Motivées par la mise en vigueur du nouveau dispositif de mobilité bancaire intégré dans la loi Macron, les banques en ligne se ruent vers une optimisation de leurs offres pour séduire de plus en plus de clients. Elles espèrent ainsi que l’application de cette loi puisse leur permettre de conforter leur portefeuille client, et en même temps d’en séduire de nouveaux.

Amaury de Warenghien, président du conseil de surveillance d’Axa Banque n’a pas hésité à confirmer les éventuels effets de la loi Macron sur l’avenir de la banque en ligne :

« la loi Macron est une excellente opportunité pour nous. Pas seulement pour faire "un coup" en 2017, mais pour un travail de long terme avec nos clients ».

Amaury de Warenghien

C’est la raison pour laquelle la banque s’est mise à réviser toutes ses offres, mais aussi d’appliquer des réductions aux tarifs de ses services. La filiale de la Société Générale adopte la même stratégie. En effet, Boursorama estime que le dispositif de mobilité bancaire va orienter une nouvelle génération de clientèles, mais aussi à signer de nouveaux partenariats.

À la conquête de plus de clients

Pour la plupart des banques traditionnelles, à l’exception des banques mutualistes, la perte de leurs clients se fait déjà de manière assez rapide. En France, l’insatisfaction des clients vis-à-vis de leur établissement bancaire est constatée pour la plus grande majorité des bancarisés.

La PDG de Boursorama, Marie Cheval, estime que les banques mobiles ont toutes leurs chances de voir s’accroître le nombre de leurs clients, étant donné que les gens n’ont plus peur de changer de banque. Elle partage ainsi l’avis des banques en ligne en proclamant que l’

« On s'attend à une acquisition clients beaucoup plus importante, avec la disparition de l'idée lancinante que changer de banque, c'est compliqué ».

Marie Cheval

Le fait que les banques de réseau perdent aussi rapidement leurs clients, n’est qu’une preuve que les Français ne sont pas satisfaits des services qu’ils reçoivent, et que les banques numériques pourront facilement les récupérer avec des offres optimisées et des services à la hauteur de leurs attentes.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top