La levée de sanction de Morning et sa reprise d’activités

Site Morning

La startup toulousaine Morning est désormais autorisée à reprendre son activité bancaire.

Le 29 décembre dernier, l’ACPR a levé la suspension d’agrément prononcée à l’égard de Morning Banque. Ayant bénéficié d’une aide de la part de son actionnaire principal, la Maif, la Fintech a en effet pu proposer un plan de financement.

Cette nouvelle qui devrait réjouir les 75 000 clients de l’enseigne, qui pourront récupérer leurs fonds bloqués depuis le 1er décembre dernier, ainsi que ses 48 salariés.

Rappel des faits

En septembre 2016, la banque Morning avait prélevé une somme de 50 000 euros sur son compte de cantonnement qu’elle a reversé sur un compte à terme. La Fintech avait octroyé cette somme à MasterCard en guise de caution pour le lancement de nouvelles cartes bancaires.

Constatant ce manquement à une obligation financière, l’ACPR avait épinglé la startup. Ce dernier avait ainsi suspendu l’agrément de l’enseigne pendant 29 jours, une sanction qui était survenue au moment où Morning Banque rencontrait des difficultés financières et était en désaccord avec son actionnaire principal, la Maif.

Un soutien de la Maif

Ayant versé des sommes pour compenser l’insuffisance de cantonnement les 23 et 27 décembre derniers, Morning Banque peut désormais reprendre ses activités. Un virement de 6 000 euros a par ailleurs été effectué sur le compte de cantonnement dont une part provient du rapatriement des fonds accordés à MasterCard en tant que garantie.

C’est la Maif qui a apporté le complément nécessaire sur le compte de cantonnement pour la levée de la sanction de l’ACPR. Ainsi, la banque en ligne peut dorénavant proposer à nouveau des services bancaires.

Un compromis entre Morning et la Maif

L’ACPR a décidé de lever sa sanction suite à un accord convenu entre Morning Banque et son investisseur principal. À l’issue de deux réunions qui se sont tenues le 16 décembre dernier, les deux enseignes ont en effet trouvé un terrain d’entente.

Bien que la Maif ne soit pas en accord avec la stratégie que la banque souhaite adopter, elle s’est toutefois de nouveau engagée à soutenir financièrement Morning, au moins à court terme pour qu’elle puisse poursuivre ses activités. C’est ainsi qu’à la fin du mois de décembre, trois investisseurs (la banque Edel, Treezor et Mutualizer) avaient laissé entendre qu’ils désiraient reprendre la startup toulousaine.

Les actionnaires de banque en ligne méditeront sur ce projet jusqu’au 15 janvier prochain. En attendant, les salariés de Morning se mobilisent pour trouver des solutions pour la faire rebondir de cette crise.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top