Bracelets connectés et protection des données personnelles

Bracelet connecté

Lors de l’utilisation des objets connectés, certaines règles de prudence s’imposent.

Les utilisateurs de bracelets connectés devraient en effet faire preuve de plus de vigilance étant donné que ces accessoires transmettent des informations sensibles sur leur vie privée. Explications !

Comprendre le principe de fonctionnement des bracelets connectés

Aujourd’hui, les montres et les bracelets connectés suscitent l’intérêt de plus en plus de Français. Intégrant un capteur, ces objets permettent de calculer la distance que leurs utilisateurs a parcouru dans la journée, de mesurer leur rythme cardiaque comme la qualité de leur sommeil.

En connectant son accessoire à une application, via un point d’accès Wifi ou Bluetooth, l’utilisateur y enregistre les données relatives à ses activités. Ces données sont par la suite intégrées dans des tableaux de bord et l’application établit des graphiques représentatives des performances de l’usager.

Ces objets intelligents sont généralement compatibles avec un Smartphone ou avec une tablette qui permet leur contrôle direct. L’appareil mobile est par ailleurs un point de relais pour l’échange des données avec les serveurs des fabricants. Les informations collectées y sont ainsi consultables. L’utilisateur peut en outre consulter ces données sur le service web de l’éditeur.

Les règles de prudence recommandées par la CNIL

S’agissant d’objets connectés, les montres et bracelets intelligents doivent être utilisés avec vigilance, notamment lors du partage ou de l’accès des données par les usagers. En communiquant leurs informations personnelles ainsi que les activités journalières, les utilisateurs s’exposent en effet à deux risques : l’utilisation commerciale et le piratage de ces données.

Ces informations, qui en disent long sur le profil et la personnalité des usagers, peuvent de ce fait être vendues aux différentes enseignes et utilisées à des fins marketing.

C’est ainsi que la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) recommande aux utilisateurs de sécuriser par un mot de passe l’écran de déverrouillage du Smartphone ou de la tablette associé à l’objet connecté.

Elle leur conseille par ailleurs de désactiver le partage automatique des données sur les réseaux sociaux et de les effacer une fois qu’ils n’utilisent plus le service. Concernant les objets qui demandent aux utilisateurs d’ouvrir un compte en ligne, le plus sage serait de créer pour chaque accessoire une adresse de messagerie et d’identifiants différents. Les usagers devraient par ailleurs utiliser, le plus que possible, des pseudonymes et non leurs véritables noms et prénoms.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top