En 2017, le secteur de la télécommunication se confronte à de nouveaux défis

Portable et ordinateur

Mi-décembre 2016, la Commission européenne adopte un nouveau texte résiliant les frais d’itinérance qui concerne les appels émis depuis l’étranger.

La concurrence est toujours au cœur du marché de la télécommunication, et sa ferveur ne va pas en s’allégeant ! En effet, bien que l’année 2016 ait été bien marquée par un certain échec au niveau de la consolidation, l’on peut dire que 2017 est assez prometteuse pour ce secteur en perpétuelle compétition.

Les principaux opérateurs du domaine seront alors, pour cette année, confrontés à de nouveaux grands défis, d’autant que la Commission européenne vient, vers la moitié du mois de décembre, d’officialiser l’adoption d’un nouveau texte, proclamant que les appels émis de l’étranger ne seront plus soumis à des frais d’itinérance.

Les six challenges des opérateurs télécoms

Les opérateurs télécoms doivent alors relever six grands défis pour cette année 2017. Le challenge comporte entre autres quelques modifications, ou plutôt, quelques optimisations concernant le traitement de la clientèle.

Mais surtout, les objectifs sont dorénavant orientés vers le milieu international ou obtenir une zone de couverture plus étendue. Les nouvelles dispositions prévues par la loi ont, en outre, été conçues pour offrir plus de liberté et de jouissance des produits aux clients qui effectuent des déplacements fréquents et prolongés.

Ainsi, lesdits nouveaux challenges des opérateurs télécoms seront : la suppression des frais de roaming, la fusion des opérateurs, la convergence vers d’autres activités, la diversification des produits, l’extension vers l’étranger et la couverture des « zones blanches ».

Les opérateurs télécoms s’orientent vers le secteur financier

La mise en place de la banque en ligne fait partie de la politique de diversification de leurs produits. Ainsi, être considérés comme de simples distributeurs d’accès internet, ou pour des fournisseurs de services en télécommunication ne suffisent plus à ces grands opérateurs.

Orange se lance donc dans cette activité en créant Orange Bank. Ainsi, l’opérateur paraît se lancer dans une aventure périlleuse, étant donné que de nombreux acteurs de même nature se sont déjà aventurés dans ce domaine, mais n’ont connu de « succès à grande échelle », surtout quand le projet est lancé dans un pays développé.

SFR suit l’exemple

Pour sa part, SFR met aussi en place son projet de banque en ligne. Mais pas seulement car l’entreprise projette aussi de devenir des acteurs à part entière dans la télémédecine.

La discussion est alors lancée en vue de concevoir un « porte-monnaie électronique », et ce, avec la mise en place d’un terminal de paiement mobile que les commerçants pourront utiliser pour effectuer les transactions vers leurs fournisseurs ou recevoir les paiements de leurs clients.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top