Offensive sur la banque en ligne

Changement de banque en ligne

À quelques jours de l’entrée en vigueur de la loi Macron, les opérateurs mobiles misent sur les intentions effectives des particuliers à changer de banque. Dans ce contexte particulier, la guerre des prix est lancée pour gagner de nouveaux clients.

De grands opérateurs mobiles, grâce à leur filiale bancaire, font leur entrée sur le marché de la banque en ligne. Guerre d’influence, certes, mais surtout une guerre des tarifs s’annonce à quelques jours du dispositif Macron.

La firme Orange, par la voix de son P.D.-G. Stéphane Richard, a fait ainsi l’annonce de sa prochaine rentrée sur le nouveau segment de la banque en ligne. La nouvelle banque mobile a renchéri sur une « rupture » par rapport aux tarifs appliqués à l'heure actuelle sur le marché en France.

D’autres firmes bancaires opérant en France ont exprimé leur crainte quant à la conséquence d’une telle intention de casser le prix sur le marché actuel. En effet, le fait n’est pas nouveau. Le même effondrement des marges a eu lieu après l’entrée de l'opérateur Free sur le marché de la téléphonie mobile.

En tout cas, avec plus de 29 millions de clients mobiles en France, et un réseau de 650 boutiques pour sa filiale Orange Bank, l’opérateur compte s'imposer rapidement dans le secteur bancaire. Il espère conquérir un marché de deux millions de clients.

Des mesures à la hauteur de ses ambitions ?

À l'occasion de la seconde édition du Paris Fintech Forum, le patron d’Orange a tout de même tenu à rassurer ses pairs en affirmant que

Faire les choses dans des conditions qui fassent que sur le plan économique, à la fois en termes de prix et de transparence, on marque une véritable rupture par rapport à ce qui existe aujourd’hui dans le secteur de la banque en France.

Stéphane Richard

Des distributeurs seront installés dans les boutiques qui feront office d’accueil des clients de la banque. Le dirigeant de la firme a aussi promis des innovations mais sans encore dévoiler l’offre de l’opérateur, ni en termes de produits ni pour celle des prix. Pour diriger cette filiale, André Coisne, un ancien cadre issu d’un autre grand nom de la banque en ligne, Bforbank, a été désigné.

Par ailleurs, ouvrir un compte en ligne en Espagne et en Belgique à travers la firme d’Orange sera également possible. L’objectif de lancer son service bancaire dans ces deux pays européens est en marche.

 

Une diversification qui inspire

En 2016, grâce à l'acquisition de Fidor Bank, une fintech allemande, l’enseigne BPCE se voit dotée d’une filiale en ligne pour amorcer sa rentrée dans ce segment de marché. Elle doit présenter le mois prochain un plan de transformation de son modèle de banque de proximité.

Mais elle peut aussi proposer en France le modèle collaboratif de distribution de produits bancaires tel que Fidor le propose en Allemagne. Ouvrir un compte en ligne n’est plus loin de s’inscrire dans le modèle français toujours dominé par les réseaux bancaires traditionnels.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top