Des conseillers clientèles physiques accompagnent la croissance de Compte-Nickel

clients et conseiller bancaire

La Fintech française, Compte Nickel, connaît un succès considérable depuis un certain temps. Elle propose des offres très attrayantes à sa clientèle et se retrouve désormais en deuxième position dans la liste des plus importantes banques en ligne, juste après Boursorama. L'amélioration de l'expérience client est en effet au cœur des préoccupations de la startup.

Compte-Nickel est un service bancaire alternatif français en pleine expansion notamment à Nantes. Au départ, la Fintech s’implante sur 450 m². Par la suite, la surface occupée s’étend sur 800 m² et actuellement Compte-Nickel s’installe sur une surface de 1 617 m². Concernant cette extension remarquable, Arnaud Giraudon, président de Compte-Nickel précise qu’ :

Ici, en un an, nous sommes passés de 10 à 110 personnes et cherchons, maintenant, à recruter 50 conseillers de clientèle, 15 informaticiens, et 25 analystes en conformité, en CDI et en contrat d'apprentissage, pour accompagner notre croissance. C’est pour cette raison que nous aurons atteint nos objectifs avec un an d'avance.

Arnaud Giraudon.

Compte-Nickel, une banque rentable

Jusque-là, plus de 750 000 clients sont déjà conquis par les services de Compte-Nickel, notamment la tenue de compte ouvert à tous les clients âgés à partir de 12 ans. Celle-ci s’effectue sans aucune condition de revenus, de patrimoine ou de dépôts. D’ailleurs, le client ne risque pas de se retrouver en découvert ni en crédit.

Avec seulement 20 euros, ces clients disposent d’une MasterCard internationale, un RIB, ainsi que des outils permettant de consulter en temps réel les opérations bancaires. Ces cartes sont récupérables auprès de l’un des 3 000 buralistes mis en place par la Fintech et par la Banque de France.

Jusque-là, Boursorama se retrouve en tête de liste des banques en ligne, vient ensuite Compte-Nickel, suivie par ING Direct qui enregistre 500 000 comptes actuellement. Cette année, le chiffre d’affaires de la jeune pousse doit atteindre les 36 millions d’euros. Sur ce point, Hugues Le Bret, président du conseil de surveillance, également un des fondateurs de la Compte-Nickel précise qu’ :

En 38 mois et pour 32 millions d'investissement, nous sommes devenus une banque rentable. C'est du jamais-vu dans aucun pays.

Hugues Le Bret.

Depuis quelques mois, la Fintech Compte-Nickel est détenue à 95% par le groupe BNP Paribas. Elle garde son autonomie, tout en profitant de la réactivité et de l’écoute des professionnels du domaine, ainsi que des moyens mis à sa disposition. Arnaud Giraudon confie que :

Quand on rencontre MasterCard, on est plus fort avec 7 millions de cartes qu'avec 750.000.

Arnaud Giraudon.

Rappelons que la startup a déjà bénéficié de sept levées de fonds totalisées à 39 millions d’euros, dont les 7 millions sont encore disponibles. Grâce à la prise de participation, issue de ces levées de fonds, BNP Paribas peut désormais se concentrer sur les nouveaux modèles bancaires. Par ailleurs, la startup, quant à elle, n’est plus obligée d’opérer dans l’actionnariat constitué par 140 actionnaires.

Compte-Nickel priorise son expérience client

Pour améliorer sa croissance, la Fintech est contrainte de :

  • Développer la sécurisation de ses données
  • Optimiser ses tarifs
  • Appliquer les normes réglementaires de la directive européenne (DSP2), lors des opérations de paiement bancaire.

Le dirigeant du groupe précise toutefois que :

Le système bancaire français fonctionne en batch. C'est-à-dire, qu'au-delà de 100 euros, les données de paiement sont téléchargées pendant la nuit, vérifiées le matin par la banque, et sont alors rejetées ou acceptées. Nous, ce que l'on veut, c'est être les meilleurs sur le temps réel, et ce, à partir du premier centime. Cela devient davantage complexe avec la croissance des volumes et nous impose de vrais défis technologiques pour éviter que les lourdeurs de l'informatisation plombent l'innovation.

Le responsable souligne également que la banque en ligne se focalise sur l’amélioration de l’expérience client tout en envisageant des partenariats, en vue d’élaborer des solutions de prêt favorables au développement de ses services.

Cela n’empêche que Compte-Nickel veut développer son activité à l’échelle internationale. Précisons qu’elle prévoit de pérenniser un modèle davantage jeune. Le dirigeant continue son explication en affirmant que :

Ce n'est pas dans la feuille de route de 2018. Il n'existe pas de martingale pour se développer dans les pays étrangers. Chacun d'eux a ses spécificités. En France, nous avons bénéficié du réseau de buralistes, dont le partenariat exclusif est renouvelé jusqu'en 2035. Ce phénomène social, qui consiste à ouvrir un compte en cinq minutes, a été largement médiatisé. Or, l'alchimie n'est pas forcément reproductible ailleurs.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top