Le paiement en ligne n’a pas cessé d’innover

Paiement via mobile

Le secteur de la banque virtuelle a déjà fait preuve d’une grande innovation en mettant en place le système de validation de paiement par empreinte bancaire. Mais avec l’avancée de la technologie, le domaine ne cesse d’apporter de nouveaux changements. L’année 2017 annonce déjà d’autres progrès dans le domaine. Et d’ailleurs, les prévisions de croissance de l’année sont très encourageantes.

Selon les calculs d’un professionnel du domaine, le secteur de la banque numérique devrait atteindre les 4.000 milliards de dollars de revenus annuels d’ici à 2020. Ce chiffre ne tient pas compte des ventes de voyage. À noter qu’actuellement, le rendement du secteur n’en est qu’à la moitié de ce chiffre prévisionnel.

Tous les secteurs d’activité, à l’exception de la vente de voyage et de billetterie, sont concernés par cette rénovation, qu’il s’agisse de la vente de services ou d’autres produits. Aussi, les entreprises, quelles que soient leurs activités, ont tout intérêt à ouvrir un compte en ligne pour suivre la tendance et éviter de se laisser dépasser par le système.

Le paiement ne sera plus qu’une simple formalité

La révolution frappe à la porte du secteur bancaire, et le fait que chacun des acteurs bancaires participe à ce soulèvement n’est pas contestable. En ce qui concerne le paiement numérique, le véritable changement pourrait provenir d’une solution qui permettrait aux utilisateurs d’effectuer un règlement authentifié et sécurisé par l’intermédiaire d’une application mobile ou encore d’une plateforme financière en ligne.

D’autres innovations concernent la simplification des différents services de commerce. À l’instar du compte Nickel, d’autres opérateurs veulent aussi apporter leur petite touche afin que les transactions entre les acheteurs et les vendeurs puissent s’exécuter en temps réel sur tout le continent européen.

D’autres parts, la DSP2, consistant à régir les services de paiement, va obliger les établissements bancaires à créer des API (interface de programmation applicative) pour que la base de données de leurs comptes clients soit accessible.

Tous ces changements n’ont qu’un seul et unique objectif : c’est qu’au final, les paiements itératifs soient automatisés, et que les utilisateurs puissent avoir accès à des outils qui leur permettent d’économiser leur abonnement. D’ailleurs, les moyens actuels sont en mesure d’offrir un environnement favorable à ce type de projet, étant donné l’existence du cloud qui crée une connexion entre les différents acteurs par le biais d’une interface de programmation.

Qu’en est-il du paiement entre particulier ?

Les particuliers ne seront pas lésés par le système. En effet, de nombreux progrès sont apparus, émanant des différents fintechs, rendant les opérations de paiement aussi faciles que l’envoi d’un texto :

  • Les particuliers peuvent désormais demander un remboursement d’argent grâce à une application développée par Tilt et reprise par Airbnb.
  • Les opérateurs de paiement tels que Paypal, Pumpkin et Verse s’acharnent pour séduire les plus jeunes utilisateurs.
  • Les migrants et les expatriés se serviront des « services de transfert transfrontaliers », qui sont destinés aux personnes qui ne possèdent pas de compte au sein des établissements bancaires classiques. Jusqu’alors, les acteurs qui mettent en place ce genre de service sont encore assez peu connus du grand public.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top