Les banques devront concilier impératifs économiques et écologiques à l’avenir

Une personne qui tient de pièces de monnaies dans lesquelles pousse un arbre

Comme pour les autres pans de l’économie, le secteur bancaire est également concerné par le défi écologique. Les acteurs financiers devront adapter leur écosystème aux exigences du développement durable, et pour cela, transformer leur modèle économique. L’objectif principal est alors de concilier les impératifs économiques et écologiques à travers la priorisation des investissements durables (financement des projets écologiques).

Offres bancaires axées sur l’écologie

Important À l’avenir, les offres bancaires devront ainsi être composées de produits écologiques. Il faudra alors évaluer chaque investissement suivant son impact sur l’environnement et promouvoir les normes écologiques.

Certaines enseignes « vertes » ont déjà pris une longueur d’avance, elles sélectionnent rigoureusement les projets à financer et les entreprises avec lesquelles elles s’engagent : les sociétés dont les activités affectent l’écosystème, de même que les projets pouvant causer des dégâts écologiques sont totalement exclus de leur système de financement.

Les banques seront par ailleurs tenues d'encourager leurs clients à placer leur épargne dans des produits ayant des impacts positifs sur l’environnement et le développement durable.

La promotion du développement durable se trouvera à cet effet au cœur des stratégies des banques de demain et celles-ci devront faire preuve de transparence dans leurs démarches en publiant systématiquement les études d’impacts des projets.

La performance écologique de chaque établissement sera intégrée systématiquement dans les critères de notation d’un comparateur de banques, afin d’aider les utilisateurs à faire les meilleurs choix.

Développer une culture de valorisation de l’écologie

Afin de pouvoir modifier son modèle économique et intégrer le développement durable à ses activités, une banque doit mettre en place dès maintenant une culture de valorisation de l’écologie.

Pour ce faire, des efforts visant à accroître les impacts positifs de l’établissement sur l’environnement doivent être engagés :

  • minimisation de l’empreinte carbone par des actions concrètes (utilisation des véhicules et d’équipements technologiques moins polluants, réduction des déchets, aménagement d’espace vert dans les locaux...) ;
  • usage des labels écologiques officiels et reconnus ;
  • retrait des activités qui ne sont pas conformes aux exigences écologiques…

Elle veillera aussi à démontrer de manière efficace les impacts de chacune de ses activités sur l’environnement.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top