Les banques françaises privilégient le profil jeune lors des recrutements

jeunes employés

La numérisation des services bancaires mène à une inévitable restriction des effectifs dans le secteur. Cette situation n’empêche pas les enseignes financières, notamment les banques commerciales, de rester de grandes pourvoyeuses d’emploi. Les recrutés sont, pour la plupart, âgés de 30 ans tout au plus et dotés de compétences de plus en plus élevées.

L’essor du digital, ajouté de l’environnement concurrentiel, a généré de considérables changements dans l’univers de la banque. Cela se reflète sur la suppression de plusieurs postes, mais aussi sur le profil exigé par les établissements lors des recrutements. En effet, les compétences du personnel sont le gage d’une prestation de qualité.

C’est la raison pour laquelle les enseignes bancaires, dites commerciales, mettent plus de jeunes à leur service (50% de leurs recrutements). Elles exigent également des profils de plus en plus qualifiés, axés sur la relation client et sur l’informatique. Quoi qu’il en soit, l’heure est actuellement à l’alternance, avec quelque 7 000 embauchés en fin 2017.

Plus de jeunes et plus de compétences

Une régression graduelle du volume du personnel a été constatée au sein du secteur bancaire durant les sept dernières années. Le flux de nouvelles recrues n’a pas pour autant diminué, car les établissements financiers continuent de recruter, et se penchent davantage sur les profils jeunes. En effet, l’âge maximum des 50% des personnes embauchées est de 30 ans.

Les principaux postes à pourvoir tournent autour de l’informatique et du service client. L’un et l’autre garantissent la qualité des prestations de l’agence et permettent d’assurer la pérennité de ses activités.

D’où la nécessité d’un niveau élevé de compétences, ce qui amène à la recherche de postulants sortants de grandes écoles. Une récente étude a d’ailleurs révélé une hausse de 6,4% des recrutements de personnes disposant d’un diplôme de Master (Bac+5). Leur taux d’embauche est estimé à 47,3% contre 40,9% en 2016.

L’alternance, une nouvelle tendance

Dans le secteur privé, la Banque est qualifiée comme étant l’un des principaux fournisseurs de travail.

D’après les chiffres communiqués par la FBF (Fédération bancaire française), 366 200 salariés travaillaient au sein des établissements financiers au 31 décembre 2017.

À la différence des enseignes mutualistes (Crédit Mutuel, Crédit Agricole…), celles à but commercial comme Société Générale et BNP Paribas sont plus recruteuses. Ce qui pourrait jouer en leur faveur lors du classement de la meilleure banque pour les jeunes.

Depuis 3 ans au moins, le nombre de nouvelles recrues a atteint un pic, avec 42 200 contrats à durée déterminée et indéterminée conclus. Par ailleurs, une collaboration avec l’APPELS (Agence pour l’éducation par le Sport) a contribué à l’embauche de plusieurs jeunes sportifs, avec 160 CDI signés depuis l’année 2015.

En outre, le secteur favorise aussi le recrutement en alternance, en donnant une chance à 8 300 alternants à la fin de l’année dernière. À noter qu’il s’agit d’un nouveau paramètre fortement prometteur, qui permet à 85% des candidats d’accéder à un poste dans le milieu bancaire. En effet, 6 500 ont pu signer leur contrat en 2017, soit une hausse de 20% par rapport à 2013.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top