Les jeunes, principale cible des fintechs

capture ecran du site Xaalys

Le monde de la banque est de plus en plus envahi par des acteurs « Nouvelle Génération », à l’image des banques en ligne et autres néobanques. La Révolution numérique a également amené dans son sillage les fintechs, ces entreprises expertes en technologie et qui tentent de l’intégrer dans tous les marchés (banque, assurance…). Les jeunes y sont particulièrement sensibles.

Notre sélection des promos
La sélection meilleurtaux
160€ Offerts
Fortuneo
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
150€ Offerts
BoursoBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
160 € Offerts
Monabanq
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
90 € Offerts
Société Générale
Voir l'offre
Voir l'offre

Initier les jeunes à la gestion de l’argent

Dans une époque pas si lointaine, permettre à un mineur d’ouvrir un compte bancaire était inconcevable. Mais à l’heure où le numérique fait disparaitre peu à peu la monnaie sous sa forme traditionnelle, confier une carte de crédit à un adolescent semble inéluctable.

Conscients de cette nécessité, certains fintechs ont entrepris d’éduquer les plus jeunes concernant le monde de la banque, allant des épargnes aux crédits, sans oublier les découverts et autres concepts d’interdit bancaire.

Par exemple, Xaalys, une start-up se présentant sous la forme d’une application mobile, a pour vocation de permettre aux adolescents de se constituer une cagnotte en ligne ou encore de procéder à des achats. Bien entendu, via une interface miroir, les parents gardent un contrôle total sur l’argent amassé ou dépensé par leurs enfants.

C’est donc une manière ludique de familiariser la génération future avec le monde de la finance. Sous forme de jeux, ils apprennent à économiser et à dépenser de manière responsable. Pour développer l’application, Xaalys a suscité le concours du site pédagogique « La Finance Pour Tous ».

Confiante du succès de son application, la fondatrice de la start-up, Diana Brondel, ambitionne d’atteindre les 40 000 utilisateurs d’ici l’année prochaine.

Je compare les offres bancaires

Pixpay, le compte bancaire pour adolescents

Important Grâce à Pixpay, les enfants de 10 à 18 ans pourront disposer de leur propre compte bancaire.

Ledit compte sera alimenté par les parents ou d’autres membres de la famille. Comme avec les comptes en banque classiques, le titulaire se verra attribuer une carte de crédit qui lui permettra d’effectuer des achats, aussi bien en ligne qu’en magasin.

À l’image de Xaalys, Pixpay propose aussi deux interfaces pour l’application mobile. La première sera pour le titulaire et la seconde pour un adulte responsable qui gardera un œil sur les transactions et, ainsi, éviter toutes dérives.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.