Les obstacles et les solutions au développement du commerce en ligne en Afrique

le e-commerce en afrique

Selon la Cnuced, le commerce électronique peine toujours à décoller en Afrique. Faible bancarisation, difficulté d’accès à Internet, manque de fiabilité des services postaux… autant de paramètres qui empêchent le développement du e-commerce sur le continent. La Cnuced avance alors des solutions pour lever ces obstacles. Parmi ceux-ci figurent la création d’un cadre politique et réglementaire adéquat, la protection de l’intégrité des moyens de paiement et la promotion de l’usage d’Internet.

Dans son dernier rapport portant sur la progression du e-commerce dans le monde, la Cnuced (Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement) révèle que l’Afrique accuse un certain retard en termes de commerce en ligne. Pour en arriver à cette conclusion, la Cnuced a évalué, via plusieurs indicateurs, l’aptitude des pays africains à effecteur des achats en ligne.

Si les indicateurs-clés progressent depuis 2014, notamment ceux de l’Afrique subsaharienne dont la croissance est plus importante que celle de la moyenne mondiale, les achats en ligne sur le continent sont toutefois encore faibles.

Le rapport de la Cnuced met d’ailleurs en exergue une disparité entre les indicateurs de base et les achats réels. C’est ainsi que seulement 13% des achats effectués sur le continent l’ont été en ligne.

Les obstacles au développement du e-commerce en Afrique

Les différents indicateurs-clés sur lesquels la Cnuced s’est basée sont :

  • la bancarisation et l’utilisation de porte-monnaie mobile ;
  • l’usage d’Internet ;
  • la disponibilité des serveurs web ;
  • la fiabilité des services postaux.

À l’heure actuelle, la bancarisation reste toujours faible en Afrique (inférieure en 20% en moyenne). Comparés aux consommateurs des autres pays du monde, ceux du contient sont toujours à un point où ils estiment que disposer d’un compte bancaire ou d’un porte-monnaie mobile n’est pas indispensable.

Dans le cadre des transactions électroniques, les usagers africains privilégient toujours le paiement à la livraison. Pour ce qui est de l’utilisation d’Internet, en plus du fait qu’y accéder n’est pas donné à tous, la fiabilité et la vitesse des connexions restent un frein à la progression du e-commerce.

Outre cela, les services postaux en Afrique sont toujours peu fiables. Conséquence, de nombreux consommateurs africains ne font pas confiance au commerce en ligne. Leur méfiance est renforcée par la cybercriminalité, notamment par la peur de se faire extirper leurs données.

Parmi les obstacles relevés par la Cnuced figure également le cadre juridique et réglementaire, de par son incomplétude. Autre limite : le manque de compétences en matière de commerce en ligne. Selon l’organe subsidiaire de l’Assemblée générale des Nations unies,

l'enseignement est encore trop orienté vers le commerce traditionnel et ne prend pas suffisamment en compte l'économie numérique.

Les solutions aux blocages rencontrés par le commerce électronique en Afrique

Pour que le commerce électronique en Afrique se développe, les consommateurs africains doivent d’abord changer leurs habitudes ainsi que leur vision de l’e-commerce et de la détention de comptes bancaires ou de porte-monnaie mobiles en l’occurrence.

Pour la Cnuced, la solution réside avant tout dans la promotion de l’utilisation d’Internet. Outre cela, elle estime que

les gouvernements doivent créer un cadre politique, investir dans les bonnes compétences, protéger l'intégrité des systèmes de paiement et construire des routes et des réseaux de distribution.

La Cnuced souligne alors que les pays africains doivent produire des chiffres fiables, mesurant la portée du commerce électronique et l’économie numérique globale, ce qui n’est pas le cas actuellement.

En levant ces différents obstacles, les États africains pourront exploiter toute la potentialité du commerce électronique qui, selon les entrepreneurs, les grandes enseignes de la distribution et les start-ups, pourrait rapidement bouleverser le secteur du commerce, à l’image de ce qu’a fait la téléphonie mobile sur le marché des télécommunications.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top