Le e-commerce a-t-il un avenir en Afrique ?

Une personne qui fait un achat en ligne

La digitalisation du commerce est un phénomène qui s’est étendu dans tout le globe. Bien que le recours aux innovations technologiques ne soit pas très courant sur le continent africain, ce dernier s’intéresse de plus en plus au e-commerce. D’ailleurs, certaines études indiquent que c’est un marché important qui pourrait se développer dans les prochaines années.

Selon les données collectées, le continent africain se focalise actuellement sur le commerce en ligne. Statista, un site de statistiques allemand, indique qu’en 2017, le commerce digital y avait rapporté 16,5 milliards de dollars. Le cabinet McKinsey précise que cette somme pourrait atteindre les 75 milliards de dollars en 2025.

Les enjeuxSi le marché africain est prometteur pour le e-commerce, de nombreuses problématiques sont apparues. Elles concernent notamment les enjeux sur la disponibilité de la connexion sur place et l’utilisation des banques par les habitants. Si ces points sont analysés et des solutions avancées, ce marché pourrait prendre son essor d’ici quelques années.

Notre sélection des promos
La sélection meilleurtaux
220 € Offerts
BoursoBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
200 € Offerts
BforBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
80 € Offerts
Hello bank!
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
80€ Offerts
Fortuneo
Voir l'offre
Voir l'offre
Je compare les offres bancaires

Le paiement est un enjeu important pour ce marché

Le paiement est un élément important dans le commerce traditionnel ou digital. Cependant, en Afrique, l’utilisation de l’argent liquide est encore prédominante. D’après certains chiffres, 90 % des Africains règlent leurs achats en ligne en espèce lors de la livraison. Cette pratique est un gage de sécurité, mais c’est surtout un signe des pratiques des acheteurs.

Outre l’utilisation des espèces, de nombreux Africains n’ont pas de compte en banque. Toujours d’après des statistiques, seulement 10 à 15 % des habitants en disposent. Toutefois, cet élément est réclamé par de nombreuses plateformes de e-commerce, surtout les enseignes internationales. Ce point est l’une des nombreuses problématiques pour lesquelles il faut trouver une solution.

Pour aider la population, des smartphones à prix abordables ont déjà été proposés afin de faciliter l’accès à Internet. De grandes enseignes étrangères comme Google ou Facebook ont créé des applications « Lite » et des pages web moins lourdes qui ne consomment pas beaucoup de bande passante.

Ces différentes mesures permettent notamment de rendre l’accès Internet moins cher pour les Africains. De nombreuses plateformes en ligne acceptent également les paiements mobiles afin de faciliter les achats. Il s’avère donc que le m-commerce participe au développement du e-commerce africain.

Je compare les offres bancaires

Le manque de moyens freine le développement du commerce digital

En Afrique, de nombreux facteurs ralentissent la popularisation du e-commerce. Outre le nombre limité de clients ayant un compte bancaire et l’utilisation d’argent liquide, une faible proportion de la population dispose d’une connexion Internet.

Cela est corroboré par une étude réalisée par le cabinet Deloitte en 2016 qui indique que seuls 20 % des Africains disposent d’un accès Internet. Bien que la situation évolue, des améliorations sont encore nécessaires. Au niveau du coût d’utilisation comme de la rapidité de la connexion notamment.

En plus des paramètres relatifs à la connexion et aux comptes bancaires, d’autres éléments sont à revoir. Entre autres, la sécurité des serveurs ainsi que la confiance du public vis-à-vis des services postaux. Dans le continent, la livraison des articles commandés est impactée par des problèmes d’ordre logistique.

En effet, ce type de service est approximatif car les adresses physiques sont souvent peu précises. C’est notamment le cas lorsque la livraison doit s’effectuer loin des grandes villes. De plus, les services postaux africains ne sont pas des plus fiables. Enfin, le tarif des connexions transfrontalières est également problématique. Cela provoque souvent le ralentissement de l’acheminement des commandes.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.