Les banques cherchent à fidéliser la clientèle étudiante

Représentation d'un offre étudiant

Les études supérieures s’avèrent coûteuses pour de nombreux étudiants. Aux États-Unis par exemple, nombreuses sont les personnes qui, pour entamer leur cursus universitaire, doivent s’endetter. Cela étant, à l’approche de la rentrée, les institutions bancaires ciblent ces jeunes pour gagner davantage de parts de marché. Certaines banques mettent alors en place des partenariats avec les établissements d’enseignement supérieur pour proposer des offres attractives à ces clients très convoités que sont les estudiantins.

56% de jeunes sont victimes de la hausse du coût de la vie estudiantine (1,31% en 2018), elle-même induite par l’inflation. Outre les loyers, les frais de déplacement pèsent lourds dans leur budget déjà si serré. En effet, la première organisation étudiante dans l’Hexagone a indiqué que le reste à charge s’élève à 873,32 euros.

Ces chiffres ne sont pas si alarmants comparés à la situation des étudiants américains, qui ont contracté en 2015, 27 000 dollars de dettes en moyenne. Néanmoins, le taux de chômage outre-Atlantique est bien moindre, ce qui permet un remboursement rapide des crédits.

Étant donné le montant des dépenses de rentrée, certains individus n’ont pas d’autres choix que de souscrire un prêt à la consommation. C’est la raison pour laquelle les banques digitales et les banques mobiles enregistrent 1,3 million de comptes ouverts en 2017.

 

Le prêt bancaire comme moyen de financement des études supérieures

ImportantSelon l’Observatoire de la vie étudiante, 46% des universitaires détiennent un job. En effet, certains étudiants travaillent en alternance pour subvenir à leurs besoins, lorsqu’ils ne reçoivent pas d'aides publiques comme les bourses ou les allocations. D’autres bénéficient de soutiens privés, par le biais de sponsorings.

Parmi les solutions de financement de la rentrée étudiante figurent également les prêts bancaires. Concernant Crédit Agricole par exemple, la souscription de ce type de prêt concerne 12% des personnes inscrites dans un établissement supérieur.

Quand l’État se porte garant

Dans certains établissements bancaires, les étudiants doivent répondre à certaines conditions pour prétendre à un prêt ne nécessitant aucun justificatif. La meilleure banque pour les jeunes est celle dont le crédit peut être cautionné par les autorités publiques. C’est justement le cas des banques comme Crédit industriel et commercial (CIC) mais aussi de la Société générale.

Par ailleurs, l’ubiquité constitue également un critère d’attractivité des institutions financières, notamment lorsqu’il est question d’attirer les étudiants hyperconnectés. Ainsi, les établissements traditionnels ont repensé leur offre, en mettant des applications numériques à la disposition de ses clients. Grâce aux banques en ligne, le parcours client est digitalisé et donc simplifié.

De faibles taux d’intérêt par rapport aux contrats classiques

Le patrimoine des populations de moins de 25 ans étant souvent quasi inexistant, les banques ont donc développé des produits et des services à moindre coût au profit des étudiants.

En effet, les taux de remboursement sont inférieurs de 3 points comparés aux crédits habituels. De plus, le prêt peut être remboursé quelques années après avoir achevé les études supérieures.

Cette stratégie consiste à faire des étudiants des clients fidèles sur le moyen terme. Avec les garanties de l’État, 51.543 prêts ont été octroyés entre 2008 et 2016.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top