La remontée des tarifs bancaires continue en 2018

calculatrice,carte de crédit et billets euro

L’arrivée des banques digitales devrait estomper la hausse des frais bancaires. Pourtant ce ne sera pas le cas pour cette année. Selon CLCV, les prix continuent d’augmenter quoique les évolutions semblent différentes d’un établissement bancaire à l’autre, et dépendent également de la typologie du client. Les frais de dépassement de découvert ont été, d’ailleurs, pointés du doigt par l’association.

Cette année, les tarifications proposées par les banques en retour de leurs prestations maintiennent leur tendance à la hausse. Cette augmentation est toutefois limitée et variable, selon les institutions bancaires et leur localité. Ces différences sont également constatées au niveau des clients, selon l’association des consommateurs CLCV, qui a récemment comparé une centaine de banques.

Mis à part l’écart exorbitant des frais bancaires entre les petits et les gros consommateurs, CLCV dénonce également la lourdeur de la pénalité au cas où le découvert autorisé est dépassé. La comparaison des offres et des services bancaires est, de ce fait, de rigueur, car elle permet au futur client de mieux choisir l’établissement où il compte déposer son argent.

Une variabilité des tarifs bancaires constatée

CLCV est une association qui a pour but de protéger les intérêts des consommateurs. Suite à une analyse des grilles tarifaires au début février de 130 établissements bancaires français, elle révèle l’évolution des tarifs pour chaque catégorie de clients.

Elle a ainsi constaté que ces frais continuent de progresser malgré l’émergence d’une nouvelle génération de banques et les offres attrayantes qu’elles proposent, à l’instar de la banque mobile d’Orange.

En effet, lors d’une conférence de presse, le président de l’association, Jean-Yves Mano, a confirmé la hausse tarifaire pour cette année, quoique celle-ci puisse sembler disparate.

Si une certaine stabilité est notée au niveau des enseignes bancaires en ligne, telles que Boursorama, l’évolution des frais bancaires est constatée auprès des institutions traditionnelles, notamment en France métropolitaine. Toutefois, l’augmentation est considérable dans les DOM-TOM.

Jean-Yves Mano de déclarer :

Objectivement, nous ne voyons pas ce qui peut justifier de tels écarts.

Jean-Yves Mano.

Les petits consommateurs sont lésés

Outre la dénonciation de l’excessivité des frais bancaires en cas de dépassement du découvert autorisé par l’agence bancaire, l’association CLCV pointe également du doigt les différences des tarifs appliqués aux consommateurs. À juste titre, car la majoration des frais est estimée à 4 fois plus élevée pour les petits consommateurs, par rapport à ceux du profil intermédiaire et des gros clients.

Il est à noter que les titulaires de compte en banque sont divisés en 4 typologies. Les 2 premiers profils sont les célibataires, dont l’usage des services bancaires est assez restreint.

Leur tarification augmentera de 1,25%, s’ils consultent leur compte via un Smartphone ou à 2,28% si la consultation se fait sur Internet. Quant aux couples qui ont recours à des prestations bancaires plus ou moins soutenues, la hausse des frais est minime.

Pour faire face à ces écarts de tarifs, la spécialiste des questions bancaires de CLCV, Sandrine Perrois, conseille les consommateurs de requérir l’aide d’un comparatif banque, car même au sein d’une même agence, la tarification est peut varier selon la gamme de services. Les offres groupées de services, par exemple, peuvent être moins bénéfiques que ceux pris à la carte.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top