Les services bancaires en ligne gagnent du terrain

Une femme tenant une carte de crédit devant un laptop

L’essor des néobanques, en cette période pandémique, est on ne peut plus incontestable. Certaines commencent même à faire de l’ombre aux plus grandes succursales traditionnelles. Les établissements classiques se retrouvent alors dans une situation délicate, sans parler des banques en ligne qui commence à avoir les faveurs de leurs clients.

La transition numérique est en marche, le processus a d’autant été accéléré à cause de la pandémie sanitaire. En effet, de nombreux Français ont décidé de changer de banque et plébiscitent les services en ligne ou optent pour une autre succursale proposant de meilleures offres.

Selon une enquête réalisée par le cabinet d’étude Bain & Company, 5,5 % de Français ont franchi le cap et ont changé de banque au cours de l’année 2019. Il est à noter que ce taux ne s’élevait qu’à 2,4 % en 2014, soit deux fois moins élevé. Cette statistique concerne majoritairement les personnes âgées de moins de 35 ans ainsi que les individus aux revenus conséquents.

Un confinement bénéfique aux banques en ligne

Les clients de banque font faire jouer la concurrence, et ce phénomène s’amplifie face à l’essor des services bancaires en ligne. D’ailleurs, durant la période de cantonnement, 50 % des répondants à une enquête ont indiqué qu’ils avaient réalisé leurs transactions financières à distance et qu’ils avaient l’intention de continuer à le faire même après le confinement.

Autrement dit, ils sont prêts à délaisser les agences physiques. Les services en ligne semblent d’autant plus prendre de l’aplomb grâce à l’accélération des usages digitaux.

Cette condition a de quoi inquiéter les succursales classiques compte tenu des avantages offerts par ces alternatives bancaires. Ces dernières proposent la gestion 100 % digitale du compte bancaire et elles ne possèdent pas d’agence. Ainsi, elles ne facturent pas de frais de tenue de compte. De plus, les banques en lignes proposent les mêmes produits que les établissements traditionnels, allant de l’épargne au crédit immobilier et à l’assurance-vie.

Un processus simplifié

Les succursales physiques ont donc intérêt à s’adapter à l’ère du numérique si elles ne veulent pas déposer le bilan. D’ailleurs, certains professionnels du secteur ont laissé entendre que les banques traditionnelles sont vouées à disparaitre pour faire place aux néobanques.

De plus, si auparavant, changer de banque pouvait parfois relever d’un véritable parcours du combattant, le processus a été facilité grâce au décret sur la mobilité bancaire du président de la République, Emmanuel Macron, datant du 6 février 2017. Cette loi explique en partie pourquoi de plus de plus de Français ont changé de compte ces dernières années.

Ce phénomène devrait s’amplifier dans les prochaines années si l’on en croit les résultats du sondage réalisé par Moneway. D’après l’enquête, 50 % des personnes interrogées souhaitent changer de banque en 2020. Ils justifient que c’est à cause des tarifications plus avantageuses proposées par d’autres établissements ou de la qualité de services de leur banque actuelle qui semble laisser à désirer. À ce sujet, 43 % des sondés ont d’ailleurs indiqué qu’ils étaient totalement insatisfaits de leur succursale en ce moment. Cependant, d’après les résultats du sondage, un Français sur cinq se dit satisfait des services de leur banque.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top