L’accélération du processus de numérisation par la crise actuelle fait que de plus en plus de Français optent pour les banques 2.0

Smartphone et carte de crédit pour effectuer des transactions. Méthode sûre et sécurisée.

De plus en plus de Français choisissent de se détourner des succursales bancaires, les raisons qui les y ont poussés étant nombreuses, ne serait-ce que de citer les tarifs. Mais la crise sanitaire et la période de confinement semblent avoir été les facteurs déclencheurs. Il existe tout de même un protocole à suivre si un particulier souhaite virer de bord.

La tendance à changer de banque s’est amplifiée ces derniers temps. En effet, selon une étude de Bain & Company, 5,5% des Français ont choisi de transférer leurs fonds dans un autre établissement l’an dernier. Un taux qui est deux fois supérieur à celui d’il y a 6 ans, et qui devrait continuer à croitre au cours des prochaines années. Ce phénomène est plus particulièrement observé chez les foyers disposant d’un revenu mensuel supérieur à 6 500 euros ainsi que chez les moins de 34 ans.

À savoir, l’une des raisons expliquant ce changement de banques est l’accompagnement - jugé inefficace par les consommateurs - des prestataires en agence.

Une hausse des tarifs qui contribuerait à l’essor des néobanques

Le tarif est un facteur déterminant. Or, d’après une enquête de l’Insee, les frais bancaires ont augmenté de 17 % au cours de la dernière décennie. Une inflation qui semble concerner toutes les succursales bancaires françaises. C’est ce qui a motivé plus de deux tiers des Français à opter pour un autre établissement, en faisant jouer la concurrence.

Ce sont ainsi les banques 2.0 et les enseignes financières en ligne qui semblent avoir la faveur des citoyens de l’Hexagone, ces dernières ne possédant pas de succursales physiques. De ce fait, elles dispensent leurs sociétaires des frais éventuels qui vont avec, tels que la tenue de compte.

De plus, la crise sanitaire et la période de confinement ont accéléré le processus de numérisation. De nombreux titulaires de compte se sont initiés aux transactions en ligne même les individus du troisième âge qui avaient pourtant l’habitude de se rendre en agence pour effectuer des opérations courantes.

La moitié des personnes interrogées ayant expérimenté cette alternative bancaire déclarent ainsi qu’ils ont l’intention de continuer d’utiliser ces outils en ligne. Cela implique de transférer leurs fonds vers les néobanques au détriment des établissements traditionnels.

Choix d’une nouvelle banque et mutation des transactions

Le protocole à suivre pour changer de banque est assez simple en théorie : on peut le faire chez soi via internet. Pour cela, il suffit de visiter un site de comparateurs de banques - indépendant de préférence - puis insérer les informations relatives à sa situation financière pour trouver celle correspondant au mieux à son profil.

Une fois que l’on a trouvé son bonheur, il ne reste plus qu’à remplir le mandat de mobilité. Ce sera alors à la banque de destination d’entamer les démarches de mutation de fonds. Il lui revient également d’informer les différents organismes versant et prélevant de l’argent sur le compte de son nouveau client afin que ces opérations s’effectuent désormais dans leur établissement ou sur leur plateforme.

Cependant, la procédure peut trainer en longueur comme l’indique l’association de consommateurs, UFC-Que Choisir. Il est donc conseillé aux particuliers de vérifier par eux-mêmes que ces différentes transactions ont bien été mutées vers leur compte fraichement ouvert.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top