L’épargne en actions est soutenue et revigorée par des amendements de la loi Pacte

Des billets d'euros avec une calculatrice et un stylo

Soutenir les entreprises françaises à travers l’épargne en actions a toujours été une priorité pour le gouvernement. De nombreux amendements entrant dans le cadre de la loi Pacte ont été votés par les élus à l’Assemblée nationale. Les mesures phares de cette loi concernent le PEA et ses nombreux dérivés.

Les PEA et les PEA-PME peinent à séduire. Rien que les chiffres enregistrés en 2017 témoignent de l’attrait limité des Français pour l’épargne en actions. Pourtant, le gouvernement estime que l’économie ne peut repartir à la hausse que si les entreprises sont soutenues. De nombreux amendements visant à redonner de la vigueur au PEA-PME et au PEA ont alors été votés au mois d’octobre, dans le cadre de la loi Pacte.

Entre autres, la création d’un PEA Jeune est prévue, ainsi que la possibilité d’intégrer du financement participatif dans son PEA-PME. En parallèle, le CCSF a également simplifié certaines procédures pour le transfert des PEA et PEA-PME, malgré la présence de titres non cotés dans ces produits d’épargne.

Le gouvernement veut soutenir les entreprises

Il faut savoir que la bonne santé des entreprises françaises se répercute directement sur l’économie nationale. Pour cette raison, le gouvernement a fait du soutien de ces entreprises une réelle priorité. Il se trouve pourtant que les épargnes en actions attirent peu de Français.

Pour diverses raisons, les épargnants français ont toujours préféré thésauriser avec des livrets d’épargne classiques et des livrets réglementés, plutôt que de prendre le moindre risque de perdre leur capital dans les actions.

Relancer le PEA et les PEA-PME

Pour soutenir les entreprises françaises, le gouvernement actuel a donc proposé des amendements à la loi Pacte afin de rebooster les épargnes en actions telles que le PEA et le PEA-PME. Entre autres, ces amendements prévoient :

- Le lancement d’un PEA Jeune pour les personnes âgées entre 18 et 25 ans ;

- La simplification du transfert PEA, même pour les titres non cotés ;

- L’ouverture des PEA-PME au financement participatif ;

- L’assouplissement des PEA-PME et du PEA âgés de plus de 8 ans. Même si des retraits ont déjà été faits, de nouveaux versements seront désormais possibles à nouveau. Cependant, ces versements seront plafonnés, selon le type d’épargne. Le PEA-PME sera plafonné à 75 000 euros et le PEA à 150 000 euros.

Bien évidemment, la liste n’est pas exhaustive. Il faut également préciser que le comité consultatif du secteur financier (CCSF) a également agi pour assouplir les procédures de transfert des PEA et des PEA-PME, même si ces derniers contiennent des titres non cotés.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top