Le Luxembourg ambitionne de devenir leader des services financiers en Europe

Paysage du Luxembourg

Le Luxembourg était connu pour son économie basée sur la sidérurgie. En trente ans, le Grand-Duché est devenu un carrefour de services financiers, tout en étant resté un pilier du marché de l’acier. Le pays ne cache d’ailleurs pas ses ambitions : il veut la place de leader des services financiers à l’échelle européenne.

Négocier au mieux le virage numérique, c’est l’un des objectifs phares du Grand-Duché du Luxembourg. À l’image du salon ICT Spring, le pays ne cache pas ses ambitions de s’illustrer à l’échelle européenne en termes de technologie.

La Fintech quant à elle, trouve un environnement propice à son développement dans ce pays, désormais vivier de start-up à vocations financières. Les incubateurs sont de plus en plus nombreux. Ces efforts sont également soutenus par les banques, qui font partie des bénéficiaires de cet essor technologique.

En termes de services financiers, le Luxembourg veut être le numéro un européen et il ne s’en cache point.

Le Luxembourg digitalise de plus en plus son pôle financier

La 8ème édition du salon luxembourgeois dédié aux Fintech, ICT Spring, s’est tenue les 15 et 16 mai 2018. Pour donner une idée de l’ampleur de cet évènement, en voici les chiffres-clés :

  • 5 000 visiteurs venus de 70 pays différents
  • 150 pitchs tout au long des deux jours

Et si le Premier ministre Xavier Bettel est venu en personne inaugurer l’évènement, c’est parce que des enjeux majeurs se présentent pour le pays. En effet, nul n’ignore que le Luxembourg est une des places financières les plus importantes en Europe. En intégrant la Fintech à ses services financiers, le Grand-Duché entend bien améliorer davantage son positionnement à l’échelle européenne.

Une idylle quasi-naturelle entre les banques et les Fintech

Les start-up dédiées aux services financiers trouvent au Luxembourg l’environnement idéal pour se développer. La situation profite aux deux parties, puisque de son côté le Grand-Duché veut réussir sa transition numérique.

Pour illustrer cette collaboration, il suffit de se référer à ScoreChain, qui s’est développée à partir de 2015. Pour rappel, cette start-up a pour vocation de tracer les transactions en cryptomonnaies, notamment le Bitcoin.

ScoreChain collabore d’ailleurs avec les forces de l’ordre, les banques privées, sans oublier les cabinets d’audit. Entre autres, l’entreprise s’assure que les fonds ne sont liés à aucune fraude, ne sont pas passés par le darkweb et ne sont pas voués à des opérations de blanchiment d’argent ou autres.

Le Luxembourg, un environnement particulièrement propice aux Fintech

Il faut également savoir que les banques luxembourgeoises sont plus qu’enclines à financer les start-up de la Fintech locale. Pour ces dernières, il reste à déterminer quelle banque choisir. D’un autre côté, le nombre d’incubateurs locaux ne cesse de croître.

Des Fintech spécialisées dans l’assurance, la finance, les cryptomonnaies, les systèmes de paiement ou encore la cybersécurité y ont vu le jour. À titre d’exemple, l’incubateur Luxembourg House of Financial Technology (Lhoft) a fait son apparition en 2017 et recense déjà 25 start-up à son compteur.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top