Les réseaux sociaux gagnent de l’importance dans le secteur bancaire

Jeune fille sur les réseaux sociaux

L’évolution du digital influe considérablement sur le comportement des consommateurs. Ces derniers, hyper connectés, expriment désormais leur avis en ligne, les plus pratiques étant les réseaux sociaux. C’est la raison pour laquelle les établissements bancaires se doivent d’y montrer leur présence, afin d’être plus réactifs dans la gestion des réclamations client.

Les réseaux sociaux gagnent de plus en plus de terrain dans le quotidien des internautes. Ils sont d’ailleurs plébiscités par les consommateurs, en tant qu’outil leur permettant d’exprimer leur frustration par rapport à un produit ou un service. Facebook et Twitter sont les plus recourus, en cas de réclamation client.

Ce qui amène les banques à y ouvrir aussi des comptes, dans le but de donner aux réclamants des réponses instantanées.

Afin d’avoir plus d’idées sur ce phénomène en milieu bancaire, le cabinet Mazars a récemment réalisé une étude, dans ce sens. Il s’avère que les sources d'insatisfaction des clients sont nombreuses.

Notre sélection des promos
La sélection meilleurtaux
220 € Offerts
BoursoBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
90 € Offerts
Société Générale
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
80 € Offerts
Fortuneo
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
80 € Offerts
Hello bank!
Voir l'offre
Voir l'offre
Je compare les offres bancaires

L’heure est aux réclamations en ligne pour le secteur bancaire

La publication d’une étude réalisée par le cabinet Mazars, portant sur « La réclamation client en milieu bancaire » a révélé une forte présence des établissements financiers sur les réseaux sociaux. Cette situation est due à l’utilisation croissante de ces outils de communication par les consommateurs, devenus accros à la navigation sur le Web.

Ainsi, toutes les enseignes qui ont fait l’objet de l’étude détiennent un compte ouvert sur Facebook ainsi que sur Twitter. Quatre banques de détail sur dix ont d’ailleurs souscrit sur Facebook depuis plus de 5 ans tandis que neuf sur dix utilisent Twitter. Quant aux banques en ligne, les deux réseaux sociaux sont utilisés en simultanée par 80% d’entre elles. En revanche, Instagram est moins populaire par rapport aux deux précités.

Si Facebook est plus largement diffusé que Twitter, le recours à ce dernier est plus courant pour les usagers bancaires lorsqu’il s’agit de publier des réclamations. En effet, le nombre de protestations recensées par mois sur ce réseau tourne autour de 50 alors que son homologue n’en compte que 10. Les titulaires de compte montrent leur insatisfaction par rapport à plusieurs failles, notamment :

  • L'indisponibilité du service client (plus de 41%) ;
  • Le traitement des demandes trop long (22%) ;
  • Les divers problèmes techniques (19%) ;
  • Les facturations non justifiées (17%).
Je compare les offres bancaires

Les établissements de crédit subissent quelques contraintes

Face aux problèmes d’instantanéité et de réponses impersonnelles lors des requêtes des clients, les établissements de crédit doivent élaborer un processus de gestion de réclamations sur les réseaux sociaux.

C’est ce qu’affirme le senior manager industrie financière de Mazars France, Émilie Legroux. Actuellement, 2 enseignes sur 10 s'engagent à traiter les contestations de leurs clients dans un délai maximum de 10 jours.

Toujours est-il que le développement des réseaux sociaux présente de lourdes contraintes réglementaires, outre les investissements qui peuvent être onéreux. Émilie Legroux fait cependant valoir que :

En dépit de l'investissement coûteux et de fortes contraintes réglementaires liées au développement des réseaux sociaux et à leur mise en conformité, l'opportunité de se forger une solide e-réputation et de développer leur aspect concurrentiel est loin d'être négligeable pour les établissements de crédit.

Émilie Legroux.

Il n’est plus à redire que la cause principale de la mobilité bancaire est l’insatisfaction de l’abonné. Afin d’améliorer l’expérience client sur les réseaux sociaux, les banques ont mis en place quelques bonnes pratiques, entre autres :

  • La mise à disposition d'une charte d'utilisation du réseau social ;
  • La mention du respect de la réglementation applicable aux réseaux sociaux ;
  • Le déploiement d'un chat permettant d’avoir un contact direct avec un conseiller bancaire ;
  • L’existence d'un « click to call » qui permet d’être appelé immédiatement et gratuitement par un conseiller.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.