La plateforme suédoise Tink a racheté un agrégateur bancaire espagnol

capture écran du site de Tink

La société suédoise Tink est un acteur mondialement reconnu dans le secteur de l’open banking. Elle accompagne les banques et les Fintech dans le développement puis le déploiement de leurs services via une plateforme dédiée. Cette dernière étend encore sa connectivité grâce à la dernière acquisition de la start-up, l’agrégateur espagnol Eurobits Technologies.

Désormais, les Fintech ne veulent plus se contenter de proposer aux consommateurs d’ouvrir un compte bancaire dans une seule structure. Elles ambitionnent de fournir des prestations incontournables, à l’image des agrégateurs de comptes et des plateformes d’open banking. Ce type de service est en effet indispensable dans toutes les opérations bancaires des clients, particuliers comme professionnels.

Vu le potentiel de la formule, les spécialistes de l’open banking rencontrent actuellement un succès sans précédent auprès des investisseurs. Ainsi, Railsbank a réalisé une levée de fonds de 10 millions de dollars l’an dernier. Visa, pour sa part, a misé 5,3 milliards de dollars sur Plaid, une start-up évoluant également sur ce marché.

Une entreprise en pleine croissance

En janvier dernier, Tink a levé 90 millions d’euros pour accélérer son expansion internationale. La jeune pousse envisage notamment de commencer par renforcer sa présence en Europe. Ainsi, elle a récemment racheté pour 15,5 millions d'euros l’entreprise espagnole spécialisée dans l’agrégation de comptes bancaires, Eurobits Technologies.

Grâce à cette opération, la Fintech évolue désormais dans 17 pays différents sur le Vieux Continent et en Amérique latine. Par ailleurs, elle a l’opportunité d’enrichir significativement son registre client.

L’agrégateur espagnol propose en effet ses services à des établissements de renom tels que Santander, Bankia, BBVA, Sabadell, Telefonica, Fintonic, La Banque Postale ou encore National Bank of Greece. De son côté, Tink collabore déjà avec de nombreuses grandes entreprises, comme BNP Paribas, PayPal et Klarna.

Enfin, dans le cadre de l’absorption, l’équipe de 54 salariés de la société madrilène sera intégrée aux effectifs de la start-up suédoise.

Des offres complémentaires

Depuis 2004, Eurobits Technologies comptait parmi ses clients diverses institutions financières, dont des banques et des Fintech. Sa plateforme donne notamment accès à diverses informations sur les comptes bancaires référencés dans le système. L’entreprise espagnole comptabilise par ailleurs plus de 50 millions de demandes d'agrégation chaque mois.

Pour sa part, Tink propose à ses clients professionnels une API permettant d'accéder à des données bancaires agrégées. Le spécialiste de l’open banking donne également la possibilité d'envoyer des ordres de paiement, d’effectuer des transactions ou encore de développer des outils dédiés à la gestion des budgets.

En somme, le rachat d’Eurobits Technologies a permis à la plateforme suédoise d’élargir sa zone de couverture. Comme l’indique le CEO et cofondateur de Tink, Daniel Kjellén, dans un communiqué :

Non seulement cette acquisition renforce notre plateforme avec une connectivité accrue, mais cela permet aux clients existants d'Eurobits d'accéder à nos services d'initiation de paiement et d'accès aux données.

Daniel Kjellén.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top