Le gouvernement veut augmenter l’encours de l’épargne populaire

Des billets et des pièces d'euros

D’ici deux ans, le taux d’intérêt du livret d’épargne préféré des Français ne sera plus en mesure de compenser la hausse généralisée des prix. Pour éviter que le pouvoir d’achat des populations les plus vulnérables ne se détériore, le gouvernement incite les établissements bancaires à promouvoir le Livret d’épargne populaire (LEP). Ce 27 novembre, la banque centrale de l’Hexagone émettra justement des directives à ce sujet.

Proposé aux populations les plus vulnérables et à certains ménages issus de la classe moyenne, le LEP fait partie des produits de placement réglementés. Comme il affiche actuellement un rendement légèrement supérieur à celui du Livret A, l’Exécutif exige que les établissements de crédit en fassent la promotion.

En effet, les détenteurs du livret populaire bénéficient d’une fiscalité avantageuse. Il est temps que les banques de réseau se concertent avec les représentants du ministère de l’Économie, d’autant plus que 50 % des épargnants sont des seniors. Seront notamment abordées les conditions d’éligibilité au produit d’épargne.

Une campagne de promotion pour encourager l’ouverture d’un LEP

Alors que le LEP a été instauré par le gouvernement il y a maintenant 36 ans, il reste méconnu de la population. Puisque les réseaux bancaires chargés de faire connaître l’intérêt de ce produit d’épargne ne manquent pas, la solution est ailleurs.

Ce placement réglementé s’adresse tout particulièrement aux personnes vivant de faibles revenus, mais souhaitant réaliser quelques économies (jusqu’à 7 700 euros). Toujours est-il que l’épargne est rémunérée à 1,25 % par an, sans que les intérêts ne soient soumis aux impôts ni aux taxes.

Favoriser l’inclusion bancaire des ménages modestes

Afin de promouvoir l’inclusion financière des ménages les plus modestes, Bruno Le Maire compte encourager l’épargne populaire. Cela passe par l’ouverture de comptes bancaires avec transmission de relevés de compte périodiques.

Un accord entre les représentants du secteur bancaire et celles de Bercy doit être trouvé. En effet, le gouverneur de la banque centrale ne manquera pas de formuler quelques recommandations, à l’occasion de la réunion de l’Observatoire de l’épargne réglementée.

Les actions de promotion trouveraient leur intérêt dans l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages, sachant que le LEP affiche actuellement une meilleure performance que le livret A. L’écart de rémunération s’établit à 0,5 point. Qui plus est, ce livret pourrait séduire la population par son caractère liquide.

44 milliards d’euros d’encours en 2017

Fastidieuse est la procédure d’ouverture d’un LEP selon un représentant d’une banque de réseau. Les conditions d’éligibilité pourraient être revues. À cette mesure doit s’ajouter une campagne de promotion, car seulement 13 % des ménages bénéficient de ce produit en 2017, contre 40% de personnes éligibles à l’offre. D’ailleurs, les encours ont baissé de 30 % en l’espace d’une décennie.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top