Les banques prélèvent des intérêts débiteurs à l’occasion d’un découvert

Une personne effectuant un retrait auprès d'un DAB

Le client d’une banque traverse parfois une période difficile sur le plan financier. Le solde de son compte en banque devient alors débiteur. Cette situation de découvert entraîne un prélèvement d’agios, y compris lorsqu’elle est autorisée. En effet, ces intérêts débiteurs peuvent varier selon la politique tarifaire appliquée par les établissements bancaires. Quelles sont les variables qui influent sur le montant des agios ?

Parmi les facilités que les clients obtiennent de leurs enseignes bancaires figure le découvert. Il reflète la confiance mutuelle qui s’établit entre un usager et sa banque. Cette dernière part du principe que son client est solvable. Dans le cas contraire, le découvert n’aurait pas été toléré. Ce service est facturé, d’où les agios qui sont débités sur le compte courant.

Le montant de ces intérêts dépend notamment de la durée pendant laquelle le solde du compte reste négatif.

L’usager doit donc veiller à ce qu’aucun incident de paiement ne vienne alourdir davantage la facture.

Il serait intéressant de connaître les modalités de calcul des agios afin d’éviter les mauvaises surprises.

Connaître les règles de calcul des agios

Des intérêts débiteurs. Voilà ce que sont les agios. Ils peuvent aussi représenter des frais bancaires visant à assurer le bon fonctionnement d’un compte, même lorsqu’aucun découvert ou aucun dépassement de crédit n’est constaté.

Il y a lieu de se pencher essentiellement sur les agios découlant d’une position débitrice. Aucune politique bancaire ne se ressemble en la matière. Le niveau de tolérance varie selon les établissements.

À chaque banque son taux d’intérêt

Outre le montant du découvert, le taux d’intérêt fixé par l’établissement de crédit impacte le montant des agios. La durée pendant laquelle le solde du compte bancaire est resté débiteur influence également la valeur des intérêts.

Transparence oblige, tout renseignement portant sur le taux applicable en cas de découvert doit être précisé par la banque, au moment de la création du compte. Cette information peut être publiée sur le site officiel des établissements bancaires. Une bonne initiative, notamment lorsqu’une modification de tarifs a été décidée en cours d’année.

Des frais variables selon la nature du découvert

Pour calculer le montant des agios, il suffit de suivre la formule suivante : somme correspondant au découvert × durée du découvert (en nombre de jours) × taux d’intérêt. Sachant que les banques appliquent souvent un taux annuel, l’usager doit diviser ce taux par 365, pour connaître le montant journalier des intérêts débiteurs.

En fonction de la nature du découvert (autorisé ou non), le taux d’intérêt de ces frais peut varier. Les frais seront plus onéreux si l’usager n’a pas préalablement effectué une demande d’autorisation de découvert bancaire.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top