Le comité consultatif du secteur financier recommande aux banques de répondre aux besoins des travailleurs indépendants

un des métiers d'un travailleur indépendant

Selon le Comité consultatif du secteur financier ou CCSF, tout travailleur indépendant se trouve actuellement dans des difficultés financières. C’est sur ce constat qu’il lance un appel aux banques afin qu’elles revoient leur offre pour travailleurs indépendants en prenant en considération leur cas. En outre, Bruno Le Maitre, s’adresse au Comité consultatif du secteur financier de mettre en place des mesures adaptées aux difficultés financières des particuliers qui veulent se lancer dans l’entreprenariat en tant qu’indépendant.

Les travailleurs indépendants affrontent des difficultés dans l’aventure entrepreneuriale

L’important est de trouver des solutions permettant de simplifier le quotidien des sociétés tout en les rendant beaucoup plus compétitives. Il est d’ailleurs à noter que les travailleurs indépendants ont aussi du mal à ouvrir un compte bancaire.

ImportantEn effet, les banques refusent souvent qu’un client particulier ouvre ce type de compte et leur incitent à s’orienter par la suite vers un compte professionnel. Celles qui acceptent d’en ouvrir ne leur proposent que des offres assez coûteuses et qui ne correspondent même pas aux attentes des particuliers indépendants.

En d’autres termes, les banques procèdent à des pratiques commerciales qui donnent plus d’importance à plusieurs obligations prudentielles, selon les représentants du secteur lors d’un rapport du Comité consultatif du secteur financier. Ils n’ont pas hésité à rappeler que les banques insistent sur le fait que :

une absence de différenciation des comptes faciliterait le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent.

D’autres difficultés que doivent affronter les travailleurs indépendants

Afin d’arriver à lancer un projet, tout travailleur indépendant doit recourir à son épargne personnelle. D’ailleurs même si les banques sont conscientes du besoin de crédit des créateurs d’entreprise, l’accès est pourtant assez différencié. Plus exactement, cela dépend entre autres de la qualité du dossier de chaque créateur d’entreprise.

Mais à part cela, un travailleur indépendant a du mal à bénéficier d’un financement participatif. En plus, les travailleurs indépendants n’ont jamais accès au fichier des incidents de crédits aux particuliers.

C’est en étant conscient de ces obstacles que le Comité consultatif du secteur financier conseille à toute entreprise particulière de recourir aux institutions microcrédit.

En outre, tout travailleur indépendant ne bénéficie pas d’une indemnité journalière comme tout autre salarié, afin de couvrir la perte de revenu en cas d’impossibilité de travailler. De plus, la majorité des travailleurs indépendants ne sont pas souscrits à une assurance responsabilité professionnelle.

En effet, une étude récente de l’Adie a démontré que presque la moitié des microentrepreneurs ne donnent pas d’importance à une assurance en ne considérant jamais celle-ci comme un facteur important pour pérenniser son entreprise personnelle. .

Le CCSF a tenu a présenté dans son rapport, sorti il y a déjà quelques semaines, ces solutions qui se concentrent aussi bien dans le domaine bancaire qu’assurantiel.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top