Des services en ligne encore restreints pour les banques classiques

pc portable ,smartphone et tablette

Face au développement remarquable de la digitalisation, les banques traditionnelles s’activent pour rester compétitives sur le marché. Pour y parvenir, elles élaborent leurs propres outils numériques. Mais des efforts restent encore à fournir au niveau des services proposés en ligne. Quoi qu'il en soit, l'agence de notation D-Rating précise que les initiatives des banques classiques sont à poursuivre.

Depuis quelques années, la digitalisation a révolutionné le secteur bancaire. Une situation qui s’est amplifiée avec l’émergence d’Orange Bank, selon l’analyse effectuée par D-Rating. Pour rappel, cette filiale de l’opérateur télécom a intégré le marché en novembre 2017.

Si les acteurs digitaux proposent des services intégralement en ligne, les enseignes bancaires traditionnelles se mobilisent pour la mise en place de leurs propres outils numériques en vue de garder leurs performances sur ce marché de plus en plus compétitif.

L’agence de notation précise que ces efforts sont à poursuivre. En outre, les banques classiques doivent étendre les services en ligne qu’elles proposent aux usagers.

Les applications mobiles pour les services courants

L’agence de notation spécialisée dans les nouveaux standards des banques en ligne, D-Rating, souligne que les établissements classiques ont, depuis peu, commencé à lancer leurs dispositifs digitaux.

À ce titre, CIC, Crédit Mutuel, Arkéa et Crédit Agricole, ont annoncé le lancement des leurs entre mi-septembre et mi-novembre 2017. Il s’agit d’un progrès qu’il faut poursuivre, selon D-Rating.

En effet, 12 institutions bancaires traditionnelles, 6 banques en ligne et 3 néobanques ont fait l’objet d’une analyse, à l’issue de laquelle, D-Rating précise que :

Tous les indicateurs laissent penser que, d’ici à 2020, la banque mobile deviendra le principal média d’interaction des Français avec leurs banques avant les services bancaires en ligne et le conseil dans les agences.

D-Rating.

En général, les utilisateurs choisissent les applications mobiles pour des services usuels comme les virements vers l’extérieur, les transferts d’argent d’un compte à un autre, et la gestion de compte.

Le transfert d’argent par SMS peu exploité

Selon l’enquête menée par D-Rating, seules 5 enseignes bancaires proposent à leurs clients d’ouvrir un compte bancaire en ligne. On note : Monabanq de Crédit Mutuel CIC, Hello Bank ! de BNPParibas, N26, C-Zam de Carrefour et Crédit Agricole.

D’ailleurs, cette opération est considérée par les usagers comme étant complexe, car elle nécessite la saisie des informations personnelles, l’insertion d’une photo et d’une e-signature, ainsi que le téléchargement des justificatifs.

Malgré les efforts des organismes bancaires traditionnels à suivre le rythme de la numérisation, un important écart s’installe suite au lancement du service de transfert d’argent par SMS. Jusqu’ici, seuls N26, Hello Bank !, Société Générale et Compte Nickel de BNP Paribas en proposent.

Par ailleurs, la désactivation provisoire de la carte bancaire via le mobile multifonction est proposée par la plupart des néobanques et certaines banques mobiles. En cas de perte, l’opposition et le renouvellement du moyen de paiement ne sont plus nécessaires.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top