Lydia, une fintech à mi-chemin entre une banque traditionnelle et une néobanque

logo de la fintech Lydia

Les acteurs du secteur bancaire rivalisent d’ingéniosité pour élaborer des offres à même d’assommer la concurrence. La fintech Lydia se distingue de la masse, grâce à son « application méta bancaire ». Cet outil s’adresse surtout aux consommateurs disposant d’un certain nombre de comptes et effectuant régulièrement des transferts d’argent.

Pour les consommateurs, l’éternel dilemme est de choisir entre s’en tenir à une banque traditionnelle, afin de profiter d'une vaste gamme de produits, et se tourner vers une néobanque à l'ergonomie attractive.

La fintech Lydia se veut alors être leur allié, en leur proposant une troisième option. En effet, ce spécialiste du paiement de personne à personne a récemment annoncé le lancement d'une « application méta bancaire ». Un outil qui permet de gérer l'ensemble de ses comptes bancaires, depuis une interface unique.

Les abonnés peuvent également accéder à toute une palette de services existants. À noter que Lydia est en train de lier des partenariats avec d'autres acteurs, dans le but de développer d’autres prestations.

Une offre inédite

Lors de la conception de son « application méta bancaire », Lydia s’est certainement référée aux possibilités générées par la nouvelle directive européenne des paiements. Cyril Chiche, cofondateur et directeur général de la fintech confirme :

C'est intellectuel comme concept mais une application méta bancaire cela correspond exactement à cette nouvelle offre inédite. Meta, cela veut dire que notre interface se positionne à la fois au-dessus des comptes bancaires et du compte Lydia, avec des fonctions clefs de la banque mobile, et qu'elle va au-delà des offres existantes, en permettant à chacun de disposer de son argent à tout moment, comme on le ferait avec de l'argent liquide.

Cyril Chiche.

L’essentiel des services proposés

Via l’application mobile, les abonnés peuvent agréger leurs comptes bancaires, mais aussi d’autres coordonnées pour effectuer des virements et des prélèvements. De plus, le partenariat de la fintech avec l'agrégateur Budget Insight lui a permis d’élargir son champ d'intervention.

En effet, les transferts d’argent ne sont plus confinés aux seuls domaines des partenaires et de la communauté de Lydia. La programmation des paiements récurrents et relatifs à des dépenses partagées est aussi possible.

En outre, une fonctionnalité offre la possibilité de créer des sous-comptes Lydia. Ceux qui révèlent toute leur utilité dans la gestion des budgets spécifiques (vacances, cadeaux). Vers mai 2018, les abonnés pourront même les partager avec d'autres personnes.

Les perspectives de Lydia

Grâce à son « application méta bancaire », Lydia se fixe l’objectif d'atteindre un million de clients premium d'ici à 2020. Pour y parvenir, elle entend bien exploiter sa base de près de un million d'utilisateurs basés en France, Irlande, Grande-Bretagne, Espagne et Portugal. Cyril Chiche explique :

C'est un cercle vertueux : en élargissant leur réseau d'utilisation, nos clients les plus actifs sont de plus en plus fidèles.

Cyril Chiche.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top