Des zones d’ombre viennent ternir les perspectives de croissance du géant indien du paiement mobile Paytm

Paytm et BHIM UPI conseil affiché à des fins d’achat en ligne à l’épicerie.

En Inde, Paytm peut se targuer d’être l’un des acteurs majeurs du marché du paiement mobile. Une position permettant à ses dirigeants de tabler sur des ambitieuses perspectives de croissance sauf que depuis quelques mois, des obstacles majeurs ont fait leur apparition et risquent de mettre un frein à l’atteinte des objectifs.

En portant un regard sur le marché indien du paiement mobile, il est facile de déduire qu’il s’agit d’un secteur concurrentiel sur lequel des acteurs comme Google Pay, Amazon Pay ou PhonePe tentent de se tailler la meilleure part.

À travers une comparaison des banques, il est également aisé de découvrir que la plus haute marche du podium est dominée par Paytm comptant à son actif plus de 335 millions d’utilisateurs.

Une notoriété que l’enseigne ambitionne de renforcer. Le hic c’est que dernièrement, ses investisseurs ont tendance à perdre confiance à son modèle économique au risque de freiner ses élans. Et la récente restriction imposée par la Reserve Bank of India (RBI) à son encontre n’est pas pour arranger les choses.

Notre sélection des promos
La sélection meilleurtaux
200€ Offerts
BoursoBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
220 € Offerts
Fortuneo
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
240 € Offerts
Monabanq
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
160 € Offerts
Société Générale
Voir l'offre
Voir l'offre
Je compare les offres bancaires

Des objectifs ambitieux à atteindre

Comme mentionné plus haut, Paytm compte plus de 335 millions d’utilisateurs depuis son lancement en 2009 pour lui permettre de se placer en tête de liste du paiement mobile sur le marché indien. Fort de cette notoriété, l’enseigne s’est permis d’enclencher la vitesse supérieure dans ses perspectives de développement en se fixant d’atteindre d’ambitieux objectifs. À savoir notamment :

  • L’accroissement de ses activités au niveau national ;
  • Son expansion à l’étranger ;
  • L’obtention d’une licence bancaire dès cette année dans le but de proposer de nouveaux services plus rémunérateurs que le paiement.

Soit, autant de desseins que ses dirigeants se croient en mesure de concrétiser, grâce à une levée de fonds en IPO permettant à l’entreprise de récolter 2,5 milliards de dollars.

Un chemin parsemé d’embûches

Ajoutant ces 2,5 milliards de dollars à son actif, Paytm est certes mieux armé pour assurer le financement de ses projets de développement. Toutefois, différents éléments portent à croire que le chemin de l’entreprise est parsemé d’embûches au risque de lui mettre des bâtons dans les roues.

À commencer par les investisseurs qui commencent à douter de l’efficacité de son modèle économique pour la simple raison que, malgré cette levée de fonds fructueuse et son introduction en Bourse, l’entreprise n’arrive toujours pas à renouer les liens avec la rentabilité. Une situation qui intervient, alors que cette collecte et cette entrée à la Bourse de Mumbai ont été conçues pour permettre à Paytm d’avancer dans sa stratégie de croissance.

Et les conséquences ne se sont pas fait attendre puisqu’à peine deux jours après sa première cotation, ce géant indien du paiement a vu ses titres dégringoler à hauteur de 35%. Après, une baisse de plus de 12% est intervenue suite à une décision de la Reserve Bank of India.

Dans un communiqué récent, la Banque centrale indienne a en effet fait part de ses inquiétudes en faisant allusion à :

Des préoccupations en matière réglementaire sur le fonctionnement de Paytm.

Sans donner plus de détails, le superviseur financier a ainsi demandé à cette filiale de Paytm Payments Bank :

  • D’engager un auditeur extérieur pour réaliser un audit complet de son système informatique ;
  • De stopper tout recrutement de nouveau client jusqu’à nouvel ordre.

Concernant ce dernier point, la RBI a d’ailleurs tenu à préciser que pour l’enseigne, la conquête de nouveaux clients ne sera envisageable qu’après revue du rapport des auditeurs. Et là encore, elle doit obtenir :

Des permissions spécifiques.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.