Le coût de deux services facturés aux clients continue son ascension auprès des banques

Un jeune entrepreneur remplit des formulaires pour un nouvel investissement. Il tient une carte de crédit dans sa main et inscrit sur un formulaire le compte bancaire.

Ces dernières années, la tendance est à la hausse en ce qui concerne le coût de certains services auprès des banques. 2022 n’a pas échappé à cette règle selon des études récentes mettant en exergue la croissance tarifaire constatée depuis le début de l’année pour les opérations liées aux retraits déplacés et aux virements en agence.

Les Français ont désormais intérêt à être plus attentifs quant au recours à certains services payants proposés par leur banque pour éviter les surcoûts. Simplement parce que dernièrement, un comparatif frais bancaire a permis de découvrir qu’une fois de plus, le coût de certaines opérations a emprunté la voie ascendante, alors que la croissance est déjà au rendez-vous depuis des années.

Un phénomène qui concerne principalement deux démarches selon les observateurs indiquant que ces dernières ont encore effectués un bond en 2022. Ce, en faisant allusion aux virements en agence ainsi qu’aux retraits d’argent effectué auprès des distributeurs n’appartenant pas au réseau de l’opérateur.

L’accroissement est encore au rendez-vous

Comme susmentionné, un comparatif frais bancaire a permis de découvrir que l’accroissement est encore au rendez-vous cette année en ce qui concerne deux services payants auprès des banques.

Ce serait bien le cas pour le virement bancaire en agence selon le site comparateur à la source de ce constat en pointant du doigt une hausse de 9,5% élevant le tarif unitaire à 4,6 euros en 2022, alors qu’il était à 4,2% en 2021. Et puisqu’il s’agit d’une croissance moyenne, inutile de préciser que ce niveau peut varier d’un établissement à l’autre en notant qu’il a même frôlé la barre des 8 euros pour le coût le plus élevé.

Une tendance plus ou moins généralisée selon les analystes constatant que pas moins de 48 établissements ont emprunté cette voie. Et pas seulement puisqu’ils sont tout aussi nombreux à augmenter le prix des retraits déplacés que sont ces opérations effectuées auprès des distributeurs n’appartenant pas à leur réseau.

Pour cette démarche, autant dire que le tarif annuel moyen pour 4 retraits par mois a pratiquement explosé en effectuant un saut de 39% cette année en passant de 8,6 euros en 2021 à 12 euros. Ce qui ne manquerait pas de se faire remarquer auprès des clients qui se doivent également de savoir que certaines banques ont :

  • Augmenter le coût unitaire d’un retrait déplacé ;
  • Baisser le nombre de retraits déplacés gratuits avant facturation.

La vigilance est de mise

D’après les auteurs de cette étude, les clients bancaires sont encore nombreux à ne pas prendre conscience de ces explosions tarifaires. En ce qui concerne les retraits déplacés par exemple, ils ont tenu à faire savoir dans leur note que :

31% des Français ne font pas attention à la banque dans laquelle ils retirent des espèces.

Situation similaire concernant les virements en agence selon ces experts indiquant que pour éviter les surcoûts, la meilleure parade pour le client est désormais d’utiliser son espace personnel en ligne ou encore l’application de sa banque. Ce, en prenant compte du fait que le virement instantané peut être gratuit auprès de certains établissements.

Quant aux retraits, ils indiquent que des solutions existent pour alléger la facture :

  • Favoriser les retraits dans des distributeurs du réseau de la banque ;
  • Bien vérifier le nombre de retraits déplacés autorisé gratuitement ;
  • Faire jouer la concurrence en misant sur les banques en ligne.

Quel est votre banque actuelle ?

Banque populaire Caisse d’épargne Crédit Agricole

Archives

Liens sponsorisés