Les banques confrontées aux effets indésirables de la hausse du taux d’intérêt

Succursale de la banque BNP Paribas à Luxembourg-ville le 6 avril 2022.

L’augmentation des taux d’intérêt n’a pas que des conséquences positives sur les banques. Des risques existent également. Ils concernent en particulier les établissements qui gèrent une société d’assurance vie. Ces derniers sont exposés à l’instabilité de la valeur des obligations et des difficultés à rémunérer leurs clients. La situation a conduit la Banque centrale européenne (BCE) à redoubler de vigilance.

L’évolution du taux d’intérêt est surveillée de près par la BCE. Sa hausse fragilise en effet les banques qui sont rattachées à des filiales d’assurance-vie. Elles sont confrontées à une baisse du ratio de solvabilité et une perte de valeur des actifs obligataires. Ces chutes sont la conséquence directe de la montée du taux d’intérêt. Dans un tel environnement, rémunérer les clients bénéficiaires d’une assurance-vie devient aussi complexe. Les marges que possèdent les assureurs sont en effet réduites. Ils sont même parfois contraints de recourir à leurs réserves. En réalité, le système garantit une stabilité lorsque le taux d’intérêt est en baisse.

Des sociétés obligées de revendre leurs actifs

Comme l’expliquent les professionnels du secteur, la rémunération pour une assurance-vie repose sur les taux à dix ans. Une prime vient également le compléter. Ce système fonctionne correctement lorsque les taux sont en baisse. En effet, si l’assureur achète les obligations à 5 %, le client est rémunéré à 4,5 % l’année qui suit. Le mécanisme pèse sur les compagnies d’assurance une fois que le taux augmente. Ils sont alors confrontés à un taux supérieur à celui en vigueur pendant l’achat au moment de la rémunération des clients.

Utiliser leurs réserves est la solution qui leur reste dans une telle situation pour pouvoir les rémunérer. A défaut d’avoir le capital nécessaire, ils sont obligés de revendre les actifs dans un contexte qui ne leur est pas favorable. En effet, faute de rendement, ils ne sont pas en mesure de répondre aux attentes des épargnants. Ces derniers peuvent ainsi prendre la décision de quitter la compagnie qui gère leurs contrats.

Ce contexte économique instable pousse la Banque centrale européenne à faire preuve de prudence. Certes, la montée du taux d’intérêt permet aux banques de revoir leurs marges. Ils ont par ailleurs la possibilité de réviser les frais dans un environnement économique difficile. Ce que les clients peuvent constater en réalisant une comparaison des banques en ligne. Les produits d’assurance ne sont pas pour autant préservés.

Le ratio de solvabilité en baisse de 0,5 à 0,8 % depuis 2021

Aussi, l’attention des autorités financières se porte sur les grands établissements possédant des filiales spécialisées dans l’assurance. De plus, en dehors des difficultés liées à la rémunération des épargnants, ils subissent la baisse de leur ratio de solvabilité. Il représente les réserves que détient une banque et qui lui permet de gérer un éventuel choc.

Pour l’heure, elles sont loin d’avoir atteint un niveau critique malgré les chutes constatées. Quatre établissements ont perdu entre 50 et 80 points de base sur la période de décembre 2021 à fin mars 2022. Il s’agit de :

  • BNP Paribas ;
  • BPCE ;
  • Crédit Agricole ;
  • La Société Générale.

Des risques sont aussi présents pour les actifs obligataires appartenant aux banques rattachées à des sociétés d’assurance. Leur valeur chute en effet lorsque le taux d’intérêt augmente. Ceci peut entraîner des moins-values et impacter leurs fonds propres.

Selon les experts, les banques sont tout même protégées par les contrats « swaps ». Ils ne touchent cependant pas leurs filiales d’assurance qui peuvent avoir des moins-values latentes. La BCE reste attentive à la situation et suit de près leur niveau de solvabilité. Ceci est d’autant plus utile sachant que l’assurance-vie fait partie des produits d’épargne plébiscités par les consommateurs. Cette offre met les banques et assureurs dans une situation complexe actuellement face à la hausse des taux d’intérêt.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top