Les résultats des tests de résistance menés par la Banque d’Angleterre sont plus qu’encourageants

Banque d’Angleterre avec drapeau, Le bâtiment historique de Londres, Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, la Banque d’Angleterre (BoE) a récemment rendu public son rapport sur la stabilité financière suite à une série de tests de résistance menée auprès des plus grandes enseignes bancaires du système financier britannique. La note qui a permis de découvrir que même le pire des scénarios n’arriverait pas à bout de ces dernières.

Dans le cadre de ses études, la BoE a récemment procédé à une comparaison des banques auprès des huit plus grands acteurs financiers du Royaume-Uni en faisant allusion à NatWest, Banco Santander, HSBC, Lloyds, Nationwide, Standard Chartered, Virgin Money et Barclays. Son objectif, mesurer le niveau de résistance de ces établissements de sa juridiction face au pire des scénarios économiques.

À travers cette initiative, l’institut monétaire est ainsi parvenu à conclure qu’il est désormais en mesure de demander aux banques de revoir à la hausse leurs prêts en réserve de sécurité dès cette année et pour celle d’après. Non pas sans raison puisque les résultats de ses tests sont plus qu’encourageants.

Le niveau de la réserve de sécurité sur les prêts revus à la hausse

À travers ce rapport de stabilité financière, la Banque d’Angleterre a fait savoir que des mesures ont été prises en ce qui concerne le niveau de la réserve de sécurité sur les prêts. Celles annonçant que celui-ci a été revu à la hausse. Soit, à hauteur de :

  • 1% dès cette année ;
  • 2% en 2022.

Ainsi, après plus d’une année de restriction, les établissements bancaires de sa juridiction ont désormais l’opportunité de garder une partie sur toutes les lignes de crédit. Tout cela pour en venir au fait que depuis l’apparition du coronavirus sur le territoire, ce seuil a été fixé à 0% pour ainsi dire que ces dernières étaient contraintes d’ouvrir grand les vannes des emprunts pour soutenir la croissance économique.

Force de ce constat, la majorité des analystes s’accordent à dire que l’assouplissement de la politique monétaire est bien au rendez-vous auprès de la BoE. Ces économistes estiment même qu’à travers sa dernière réunion pour la saison 2021, l’institution serait bien tentée de jouer sur la prudence en gardant ses taux directeurs à leurs niveaux actuels, malgré les nouvelles restrictions sanitaires liées à la montée en force du variant Omicron.

Les résultats des tests de résistance pourraient expliquer cette décision

Aux yeux des observateurs, la décision de la Banque d’Angleterre à relever le niveau de réserve de sécurité sur les prêts n’est pas le fruit du hasard. Simplement parce qu’en portant un regard sur le rapport de stabilité financière de l’organisme, ces experts se sont rendu compte que les résultats des tests de résistance pourraient expliquer la situation étant donné qu’à travers cette note, la BoE a fait savoir que :

Les grandes banques survivraient à un scénario difficile pour l’économie en 2021-2025, en plus du choc économique provoqué par la pandémie de Covid-19 en 2020.

Et d’ajouter que même face au pire des scénarios économiques :

Le risque financier ne fera que revenir à son niveau d’avant la pandémie.

Un aboutissement plus qu’encourageant selon l’institution précisant que pour arriver à cette conclusion, les huit plus grandes Britanniques consultées ont été menées à faire face à une baisse de plus d’un tiers du PIB. Soit, une chute de 37% du produit intérieur brut qui s’étend sur la période de 2019 à 2022 durant laquelle, ces dernières ne peuvent pas compter sur l’aide du pouvoir public pour les soutenir. À la banque centrale de souligner :

Un scénario du pire qui ne représente pas les prévisions de la BoE.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top