Le manque de communication nuit à l’image des banques

Discussion entre clients et employé de la banque

Les banques sont d’importants acteurs économiques. Les crédits accordés par celles-ci s’élèvent à 650 milliards de DH. Cependant, la cote de popularité des banques n’est pas au beau fixe. La situation concurrentielle est principalement critiquée. Deux économistes chercheurs ont abouti à peu près à la même conclusion qu’une étude sur la concurrence faite quatre ans auparavant.

En matière de communication les banques ont des efforts à fournir. Ce déficit d’information écorne l’image de celles-ci. Des études ont démontré que la compétition entre les banques est faible. Cette situation est source de critiques. Si les conditions et les documents sont accessibles, la régulation de certaines activités réduit l’arrivée de nouveaux acteurs sur des marchés précis. Quoique l’évolution du secteur à l’international et la crise de 2008 tendent à renforcer la concurrence entre elles. Mais la principale cause de cette mauvaise image reste les lacunes en communication et le manque de transparence.

Notre sélection des promos
La sélection meilleurtaux
200€ Offerts
BoursoBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
220 € Offerts
Fortuneo
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
240 € Offerts
Monabanq
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
160 € Offerts
Société Générale
Voir l'offre
Voir l'offre
Je compare les offres bancaires

Communication et faible concurrence : sources de critiques envers les banques

Sara Benazzi et Imane Rouiessi, économistes chercheurs à Bank Al-Maghrib, ont conclu que les banques sont en position de concurrence monopolistique. Dans cette disposition du marché, elles veulent bénéficier d’une place équivalente au monopole.

La réglementation constitue un frein à l’apparition de nouveaux acteurs. Principalement, ceux qui veulent entrer sur un marché précis déjà occupé par les banques, comme fut le cas du service de paiement. La réglementation compliquée empêchait le développement de cette activité. Précisément les contraintes liées au statut d’intermédiaire en opération bancaire. Mais aujourd’hui, le nouveau statut d’établissement de paiement permet à d’autres acteurs d’exercer des opérations bancaires de base.

La crise financière de 2008 a amélioré la concurrence entre les banques. Et le contexte international, qui voit apparaître de nouveaux acteurs comme les fintechs et les banques participatives, va bouleverser le secteur. La réglementation devra suivre l’évolution qui en découle.

Communication insuffisante et manque de transparence

L’image des banques souffre surtout des lacunes de communication et de transparence. Elles gagneraient en priorisant l’accessibilité des informations sur leurs tarifs, par exemple au moyen d’un comparateur frais bancaire.

Le conflit généré par la fermeture de compte nuit aussi à l’image des banques. L’application de la mobilité bancaire faciliterait le transfert de compte d’un établissement à un autre. Et pourtant les banques donnent très peu d’informations sur ce principe de mobilité. Un autre signe de ce défaut de communication : le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) n’a pas de site internet.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.