La hausse des taux favorise la position dominante des banques américaines

Pourcentage en hausse

Avec la remontée des taux directeurs, causée par le resserrement monétaire de la Réserve Fédérale, les grandes banques américaines, qui dominent déjà le marché mondial depuis la crise financière, vont encore renforcer leur position par rapport aux établissements européens. Selon un rapport de l’agence Moody’s, dans un futur proche, la hausse de rentabilité sera réservée aux groupes bancaires US.

Pourquoi la hausse des taux favorise les banques américaines ?

Si la progression des taux outre-Atlantique dope autant le secteur bancaire national, c’est grâce à leur structure de bilan. Moody’s explique ainsi qu’au passif, les taux n’influent que sur le coût de 29 % des ressources que ces banques utilisent pour leur refinancement.

En effet, elles ne recourent que de manière limitée aux marchés, et dans ce cas, privilégient les dépôts bancaires classiques, moins onéreux. La décision de la Fed n’alourdit donc guère leur coût de refinancement.

En revanche, les taux impactent 76 % des actifs du bilan, raison pour laquelle les prêts à taux variables sont aussi importants aux États-Unis. Des taux plus élevés tirent les mensualités des emprunteurs et les revenus des prêteurs vers le haut.

Important En résumé, alors que la hausse du coût des ressources reste modérée, les rentrées d’argent ont fortement progressé.

Une mécanique encore impossible à reproduire en Europe

Ce système exclusif aux banques américaines accentue l’effet stimulant d’un relèvement maîtrisé des taux pour tous les acteurs à l’échelle mondiale. Avec des taux supérieurs, aussi bien ceux plus courts et plus compétitifs, que ceux longs et plus onéreux, les revenus à court et moyen terme s’améliorent.

Le modèle économique des banques US reprend ainsi tout son sens, avec des liquidités bon marché empruntées sur une courte période et qui sont ensuite prêtées aux opérateurs pour des durées plus longues à un taux majoré.

Malheureusement pour les enseignes européennes la politique accommodante adoptée par la Banque Centrale Européenne empêche un tel mouvement. La guerre des taux se poursuit, et les conditions sont toujours favorables aux emprunteurs, comme le montrent les comparateurs de banques. Pendant ce temps, de l’autre côté de l’Atlantique, leurs concurrentes en profitent pour creuser l’écart et un nouveau resserrement monétaire est même prévu cette année.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top