Les clients bancaires français sont imprudents

clients bancaires

En vue de mieux protéger son compte bancaire, il convient d’abandonner quelques pratiques risquées. Cela concerne notamment la transmission de données par e-mail et la connexion à l’aide d’un SMS. En outre, il est recommandé de suivre certaines consignes. Celles-ci portent essentiellement sur la création d’un mot de passe spécifique et l’application des instructions de sécurité de la banque.

À l’heure où l’épidémie de Covid-19 continue de sévir dans le pays, les innovations technologiques semblent intéresser les Français. Sur ce point, la dernière enquête menée par l’Ifop et la Fédération bancaire française divulgue un certain nombre d’observations. Réalisée auprès de 4 009 personnes, l’étude porte sur le secteur bancaire. Pour résumer, 86 % des répondants se déclarent rassurés de pouvoir accéder à distance aux différents services existants.

En parallèle, la même enquête dévoile que les Français se montrent parfois imprudents avec leur compte bancaire. Dans cette optique, l’organisme dresse une liste des comportements à risque qui pourraient compromettre la sécurité de leurs données.

Des mauvaises habitudes à abandonner

Enregistrer ses coordonnées bancaires sur un site e-commerce en vue de futures emplettes est un mauvais réflexe. Or, plus de 4 Français sur 10 le font. C’est risqué dans la mesure où aucun vendeur ne peut garantir la protection des données contre les fuites.

À côté, 35 % du panel sont déjà passés par un e-mail ou un SMS de redirection pour accéder à leur compte bancaire. Une méthode qui comporte de nombreuses failles. En effet, les hackers peuvent reproduire frauduleusement des sites internet pour soutirer des informations sensibles.

En outre, 30 % des interrogés ont déjà communiqué leurs coordonnées bancaires par courriel à un proche. Bien que l’identité du destinataire soit bien connue, il est judicieux de se détourner de cet usage. En effet, il n’est pas exclu que la messagerie électronique soit piratée.

Enfin, 17 % des personnes questionnées ont déjà transmis leurs coordonnées après avoir reçu un e-mail leur incitant à agir ainsi. Pourtant, il est facile de recourir à l’imposture pour extorquer des données à un client d’une banque.

Les bons réflexes à adopter

L’enquête réalisée présente également quelques solutions pour améliorer la sécurité des données personnelles. La création d’un mot de passe spécifique pour accéder à l’espace client en est une. Environ 4 Français sur 10 l’appliquent systématiquement contre 16 % qui ne le font jamais.

Ensuite, il est recommandé de contacter immédiatement la banque en cas d’escroquerie évidente ou d’irrégularités sur le compte.

Cela peut entre autres porter sur l’existence de frais ou opérations inconnus dans les relevés. Alors que 31 % des sondés ne le font jamais, 25 % d’entre eux agissent systématiquement de la sorte.

En dernier lieu, la consultation des directives de sécurité éditées par l’établissement bancaire est préconisée.

En général, celles-ci sont publiées sur son site web. Dans les détails, 11 % des enquêtés suivent méthodiquement ce conseil. En revanche, 28 % d’entre eux n’y prêtent nullement attention.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top