Le premier réflexe est d’économiser leur argent pour 53 % des enfants qui en reçoivent

Banque de France - Antenne départementale de la ville de Grenoble, département de l’Isère.

La Fédération Bancaire Française vient de publier les résultats de sa troisième enquête sur l’éducation financière des enfants. À en croire cette étude, les jeunes parlent sans tabou de question d’argent avec leurs parents. Ils seraient également familiers avec la plupart des notions entourant cette problématique, mais ils ne saisissent pas encore tout, notamment en ce qui concerne le concept de budget.

Une enquête sur l’éducation financière et budgétaire des enfants de 8 à 14 ans a été menée conjointement par la Fédération Bancaire Française (FBF) et Harris Interactive. Une étude qui a été réalisée auprès d’un échantillon de 1 000 enfants de cette tranche d’âge avec l’autorisation d’au moins l’un des parents.

Les résultats de l’enquête viennent d’être publiés et ils sont pour le moins surprenants. En effet, les enfants auraient plus connaissance des problématiques autour de l’argent que l’on ne le croit et seraient même conscients du rôle des influenceurs sur Internet quant à leurs achats. De plus, ils auraient plus tendance à épargner qu’à dépenser bien qu’il convient d’admettre que bon nombre d’entre eux ne saisissent pas encore la nécessité d’ouvrir un compte bancaire.

Les enfants parlent librement d’argent

L’enquête menée par la FBF en collaboration de Harris Interactive a permis de ressortir que les citoyens de l’Hexagone s’intéressent, dès leur plus jeune âge, à la question de l’argent. Ils en parlent librement, le plus souvent avec leurs parents. Et à mesure que leur âge avance, parents et progénitures se communiquent davantage sur ce sujet.

La pandémie du covid-19 n’a rien changé, puisque 4 enfants sur 5 disent continuer de parler d’argent avec leurs ascendants. La plupart d’entre eux sont familiers avec les notions de base telles que les distributeurs automatiques d’argent, les cartes bancaires ou encore les économies. En revanche, les concepts de compte bancaire et de budget restent encore assez flous pour eux.

Toujours d’après cette enquête de la FBF et de Harris Interactive, les enfants réalisent en moyenne leur premier achat à l’âge de 9 ans. 55 % d’entre eux effectuent en moyenne 1,6 achat mensuel tandis que 22 % en font deux ou trois fois par mois et 4 % plus de 5 fois. Et plus l’enfant est âgé, plus son niveau de consommation se développe.

Les jeux vidéos constituent d’ailleurs leur principal poste de dépenses, suivi par les jouets et les bonbons. Les filles, quant à elles, plébiscitent l’achat de vêtements et de chaussures.

Les enfants sont économes

Avec l’avènement de la pandémie du covid-19, la même tendance à l’épargne a été constatée tant chez les adultes que chez les enfants. Même si force est de constater que cette propension à économiser était déjà présente chez la plupart des enfants bien avant la crise sanitaire. En effet, 53 % des jeunes interrogées indiquent mettre tout de suite de côté quand ils reçoivent de l’argent.

La notion d’économie semble d’autant plus imprégnée chez eux, car 2 enfants sur 3 attendent la période des soldes ou des promotions pour acheter un article. Qui plus est, ils favorisent plus l’achat d’articles d’occasion – qui sont évidemment moins chers — que des produits neufs.

Par ailleurs, chez les enfants, acheter en ligne reste une pratique minoritaire, bien que 46 % d’entre eux avouent l’avoir déjà fait avec l’autorisation d’un adulte. En moyenne, ces jeunes consommateurs réalisent leur premier achat sur Internet à l’âge de 10 ans.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top