Les GAFA constituent-ils un frein au développement des banques ?

Logo GAFA

Les citoyens français sont nombreux à contracter une certaine aversion pour les banques. Par contre, ces mêmes personnes apprécient les offres et services de grandes multinationales numériques dont Google, Apple, Facebook et Amazon. Cet engouement des consommateurs pour les GAFA inquiètent les banques, notamment à propos de leurs possibilités de développement.

Les banques expliquent l’aversion des consommateurs à leur endroit par le soupçon d’un manque de transparence dans la gestion de leurs fonds. Elles parlent surtout de méfiance de citoyens vis-à-vis de l’argent.

L’aversion pour les établissements bancaires ne caractérise pas uniquement les particuliers. Maints décideurs politiques partagent en effet cette méfiance vis-à-vis du sérieux et de la sincérité des banques dans la gestion de fonds et avoirs de l’ensemble de leur clientèle.

Forts du témoignage de sympathie du public français, les GAFA entament lentement mais sûrement leurs démarches dans la proposition de nouveaux services de paiement et dans la création de nouveaux moyens de transaction.

Non à la déterritorialisation des banques

Pour les banques, la défiance des Français pour leurs services et prestations constitue un obstacle à leur bon développement.

Les établissements financiers sont actuellement nombreux à développer un procédé d’acquisition de startup pour s’assurer de leur développement au fil du temps.

Il faut toutefois savoir que les GAFA, véritables ennemis des banques, se démarquent par leur domination financière et surtout par leur capacité à séduire le public français. Il n’est donc pas à exclure que les startup chouchoutées par les banques puissent être rachetées facilement par les GAFA. Ces derniers choisiront le bon moment pour le faire.

Face à ce risque, les établissements financiers parlent d’une possibilité de « déterritorialisation de banques ». Les GAFA, ces grandes multinationales du numérique, sont en effet chinois et américains.

Si tout cela venait à se matérialiser, le système financier français et européen serait régi par des contrats émis par les GAFA. Il y aura alors une véritable perte de souveraineté des États européens notamment au niveau économique et financier.

Les banques à l’ère du numérique

Les banques savent pertinemment qu’il leur est impossible de se développer sans tenir compte de la transformation numérique. À l’ère numérique, de nouveaux moyens de paiement apparaissent. Les institutions bancaires sont tenues d’agir pour la matérialisation des objectifs du DSP2. Le crédit participatif connaît un développement sans précédent.

Les établissements de crédit s’efforcent de se développer dans la totale considération des évolutions du numérique. La preuve, les banques en ligne et les néobanques sont de plus en plus nombreuses. Davantage de consommateurs utilisent un comparateur banque pour dénicher la banque digitale qui propose des services de qualité à des tarifs compétitifs.

Il faut toutefois noter que les banques sont régulées puisqu’elles ont une activité économique particulière. La régulation du système bancaire ne considère par exemple pas la monnaie virtuelle comme de la monnaie. Cette régulation devient ainsi un obstacle au développement des enseignes bancaires.

Les GAFA ne sont pas soumis à ces régulations contraignantes. Ils peuvent exploiter pleinement les atouts du numérique pour le développement de leurs activités.

Les banques françaises ne manquent toutefois pas de ressources. Elles ont actuellement toutes les chances de s’imposer et de se développer efficacement dans des secteurs spécifiques dont les crypto-monnaies, l’intelligence artificielle et le blockchain.

Rien n’est toutefois acquis. Il faut que les organismes bancaires français affinent leurs stratégies pour s’imposer dans ces secteurs économiques précis.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top