Les cartes à débit différé rapportent plus aux banques

cartes de crédit

Paradoxalement aux mouvements de hausse de la quasi-totalité des frais bancaires, le coût des cartes bleues à débit différé diminue davantage. Cette baisse se fait, certes, au profit des utilisateurs, mais également et surtout en faveur des banques. En effet, ces dernières encaissent des commissions importantes au niveau des commerçants grâce à ces cartes. La différence de coût entre cette catégorie de cartes et celles à débit immédiat peut être parfois significative.

Les cartes bancaires à débit différé permettent aux utilisateurs de regrouper les dépenses, dans le but de les prélever en une seule fois par mois. Côté apparence, ces cartes fonctionnelles depuis mi-2016 sont facilement identifiables, étant donné que la mention « crédit » figure à leur recto. En revanche, sur les cartes à débit immédiat, il est clairement noté « débit ».

Si la quasi-totalité des frais bancaires se hissent depuis de nombreuses années, le coût des cartes à débit différé a, quant à lui, diminué progressivement. D’après les analyses de certains comparateurs de banques, le barème baisse de 0,8% en moyenne à 43 euros par an entre 2016 et 2017. Par contre, les cartes à débit immédiat sont davantage onéreuses à 40,4 euros en moyenne, à +2%.

Les explications de cette diminution

Jean Jacques Manceau, un spécialiste du secteur bancaire, explique que la réduction remarquable du coût des cartes à débit différé ne relève pas uniquement de la générosité des banques. Avec ce type de cartes, les établissements de crédit perçoivent en effet plus de commissions auprès des commerçants.

Rappelons que la commission interbancaire constitue le frais versé par la banque du commerçant à celle du payeur. Ces deux entités peuvent avoir la même banque lors d’un paiement par carte bancaire. Dans ce cas de figure, l’opération reste au niveau du même établissement bancaire.

En revanche, si le commerçant et le payeur ont chacun leur propre banque, le paiement franchit cette fois-ci l’écosystème. Les commissions interbancaires ont ainsi été mises en place pour équilibrer les flux des banques et éviter les frais (déboursés par le porteur) à chaque paiement par carte.

Depuis le 5 décembre 2015, les commissions interbancaires sont plafonnées à 0,3 % sur les cartes à débit différé. En revanche, celles qui s’appliquent sur les modèles à débit immédiat sont seulement de 0,2%. Notons que pour toute forme de carte émise avant le 5 décembre 2016, il faut toujours considérer le taux dérogatoire de 0,23 %.

Une différence considérable des coûts pour certaines banques

Chez certaines institutions bancaires, les cartes à débit différé sont peu facturées moins cher que celles à débit immédiat. C’est notamment le cas chez :

  • la Caisse d’Epargne Normandie où la différence de prix est de l’ordre de 4 euros ;
  • la Caisse d’Epargne Hauts de France ;
  • la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes.

Un comparateur frais bancaires révèle que pour ces deux derniers établissements, l’écart de prix s’élève à 1euro.

Il faut noter que d’autres organismes bancaires offrent toutefois des avantages intéressants aux titulaires de ces cartes à débit différé. Par exemple, chez Crédit Agricole Lorraine, les utilisateurs profitent de 4 retraits déplacés sans frais.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top