Projections des métiers dans la banque à l’horizon 2025

Une cliente s'adressant à une banquière

Face au développement de l’intelligence artificielle, les banques craignent le pire et anticipent d’importantes réductions d’effectifs dans leurs réseaux. L’association française des banques (AFB) a fait appel au BIPE pour réaliser une étude sur l’évolution de l’industrie à l’horizon 2025, basée sur cinq scénarii. Ainsi, les projections en termes d’emploi et de compétences révèlent que 25 % des postes deviendraient obsolètes d’ici 2025. L’influence grandissante des GAFA auprès des particuliers en serait à l’origine.

Une forte dépréciation des métiers techniques

L’étude rapporte que les métiers techniques des chargés de clientèles, reposant sur leur parfaite maîtrise des offres, sont voués à disparaître et à laisser place à des outils IT plus performants. Ces derniers seront amenés à se focaliser sur leurs compétences relationnelles. Un DRH du secteur avoue d’ailleurs que

Nous avons moins besoin de techniciens que de personnes qui vous regardent, vous saluent et vous écoutent en ayant l'expertise nécessaire.

Les métiers nécessitant des compétences en techniques commerciales sont également menacés par l’arrivée des outils d’analyse de données conçus par les géants du web. L’étude indique en effet que « Les GAFA [Google, Apple, Facebook et Amazon] pourront parfois avoir un rôle de prescripteur d'offre ou de co-concepteur avec les banques ». En outre, d’autres métiers risquent une dépréciation de leurs compétences cœur, à l’instar des juristes avec l’automatisation de la création des documents juridiques.

Une relation partenariale avec les entreprises

Les banques traditionnelles conserveront toutefois une grande influence dans certains domaines. Quel que soit le scénario, l’étude affirme le dynamisme de deux segments de clientèles : la banque privée d’une part et les entreprises et la clientèle professionnelle d’autre part. « Les métiers et spécialités permettant de les servir - chargés de clientèle professionnels/entreprises et conseillers en patrimoine - sont donc des métiers porteurs aujourd'hui comme d'ici 2025 ».

Même dans le schéma le plus pessimiste imaginé – où les GAFA deviennent les nouveaux « majors de la banque » et accaparent 70 % de l’accès direct vers les clients particuliers –, les banques demeureraient le partenaire privilégié des entreprises. D’après le BIPE, ces dernières

favoriseront des relations humaines, interpersonnelles, car ils recherchent une relation davantage partenariale.

L’entreprise deviendrait dans ce cas un intermédiaire entre les banquiers et les clients particuliers, jouant le rôle de prescripteur de solutions d’épargne ou d’assurance, en leur indiquant quelle banque choisir.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top