L’Europe compterait moins de banquiers millionnaires qu’avant

Des liasses de billets euros

Dans les banques du Vieux Continent, le nombre de collaborateurs qui émargent à plus d’un million d’euros de salaire annuel aurait considérablement chuté en 2016. De plus en plus rare en Europe, cette catégorie de banquiers continue de perdre du terrain face à leurs homologues américains depuis la crise de 2008.

De moins en moins de banquiers millionnaires en Europe

Selon les données provisoires publiées par les principales banques européennes, la part de leurs salariés qui touchent un million d’euros ou plus – les fameux materiel risk-takes ou MRT – aurait plongé de -32 % l’année dernière.

Important Malgré une conjoncture favorable (redressement de la marge sur les prêts, retour de la croissance économique, amélioration des conditions de marché…), la tendance baissière des salaires des banquiers européens n’est malheureusement pas encore prête à se retourner. Et ce, pour la simple raison que la crise financière de 2008 a contraint les banques à maîtriser leurs coûts, et que le montant des bonus versés aux banquiers est aujourd’hui plafonné, limité à deux fois le salaire fixe.

En revanche, selon les estimations du cabinet spécialisé Johnson Associates, les primes des banquiers de Wall Street devraient progresser de +15 % en 2017, soit la hausse la plus importante depuis la crise.

Une étude de Reuters réalisée auprès de quatre banques européennes, à savoir Barclays, Deutsche Bank, Standard Chartered et HSBC, révèle ainsi que le nombre de MRT desdits établissements est tombé à 1183 en 2016, contre 1 740 un an plus tôt.

Ces résultats sont toutefois biaisés par la banque allemande Deutsche Bank. Embarquée dans un vaste programme de restructuration, cette dernière a supprimé près de 9000 emplois l’année dernière et a réduit drastiquement les bonus pour de nombreux collaborateurs.

Le moral n’est pas au beau fixe dans les métiers de la banque

D’après une autre enquête menée auprès de douze principales banques d’investissement en Europe et aux États-Unis, le nombre d’effectifs dans les métiers de « front office » (vente, recherche, trading) se serait contracté de -4 % en 2016, à 53 200, soit une baisse cumulée de 20 % au cours des cinq dernières années.

Jason Kennedy, patron du cabinet de recrutement Kennedy Group, explique ainsi que les salariés du secteur bancaire n’ont jamais paru aussi peu motivés. Habitués à ne pas compter les heures, ils sont aujourd’hui moins enclins à quitter leur bureau tard ou à travailler pendant les week-ends, et même la perspective de gagner davantage de prime ne suffirait plus à les encourager.

À noter

Nous mettons à votre disposition un comparateur banque qui vous permettra de comparer les tarifs de plus de cent établissements bancaires en France, et vous aidera à trouver les prestations adaptées à vos besoins au juste prix. Simple d’utilisation et gratuit, ce comparateur ne vous engage en rien.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top