La gestion de fortune est bénéfique à UBS et Credit Suisse

Logo Credit Suisse

En décidant de se focaliser sur la gestion des clients fortunés, UBS et Credit Suisse ont réalisé de meilleures performances au cours du deuxième trimestre 2017. Les deux plus grandes banques du pays ont en effet dégagé un bénéfice en hausse (+14% pour UBS et +78% pour Credit Suisse). Tour d’horizon !

Au second trimestre dernier, Credit Suisse réalise un bénéfice de 267 millions d’euros, ce qui renvoie à une progression annuelle de 78%. Il convient néanmoins de mettre cette hausse en perspective avec les déboires que l’établissement a connus l’année dernière (il a accusé une perte nette de 2,71 milliards de francs suisses).

Si en 2014, la banque helvétique engrangeait des bénéfices supérieurs à 1 milliard de francs suisses, elle ne parvenait pas à atteindre l’équilibre sur plusieurs trimestres consécutifs car son activité se ralentit à cause des lourdes restructurations. Aujourd’hui, la situation semble toutefois meilleure pour l’enseigne. Les responsables du groupe estiment que la réorganisation porte ses fruits.

Credit Suisse

Tidjane Thiam, directeur général de Credit Suisse affirme :

nous sommes à la moitié de la réalisation de notre plan stratégique à trois ans et notre stratégie fonctionne.

Tidjane Thiam.

En adoptant cette stratégie, la banque helvétique entend diminuer sa base de coûts sous la barre des 17 milliards de francs suisses d’ici la fin de l’année prochaine. Ce plan se traduit notamment par des réductions d’effectifs. C’est ainsi que le groupe a procédé à la suppression de 410 postes, ce qui fait basculer l’effectif total de l’établissement à 46 320.

Il faut souligner que Credit Suisse profite également de l’accélération de l’activité au sein de sa division Global Markets qui connaît une croissance de 67% de son bénéfice.

Toujours dans le cadre de cette restructuration, Credit Suisse prévoit de se focaliser sur une catégorie de clientèle spécifique : les investisseurs institutionnels et les grandes entreprises.

UBS

Au deuxième trimestre 2017, UBS dégage également un bénéfice en hausse (+14% sur un an), évalué à 1 milliard d’euros. Ayant tiré meilleur parti d’une conjoncture favorable, l’unité de gestion de fortune de la première banque helvétique devrait permettre au groupe d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé avant la fin de l’année, soit la réalisation de 2,1 milliards de francs suisses d’économies.

En dépit de ces belles performances, les investisseurs ne sont toutefois pas totalement rassurés. Pourquoi ? En raison des ratios financiers de l’établissement.

Les actifs pondérés en fonction du risque du groupe (indicateur permettant l’estimation des éventuelles pertes auxquelles les banques sont exposées) ont augmenté de 15 milliards ; une progression que l’enseigne n’avait pas prévu. Celle-ci s’est immédiatement répercutée sur le cours de l’action UBS qui a baissé.

Ainsi, la gestion des clients fortunés réussit à USB et Credit Suisse.

Pour savoir lequel de ces établissements est meilleur pour cette catégorie de clientèle, recourir à un comparatif banque est la solution recommandée.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top