Quelques banques européennes ont commencé à facturer les dépôts de leurs clients

La Banque Centrale Européenne

Certains clients d’établissements bancaires européens doivent désormais payer des frais sur les dépôts d’argent. Cette nouvelle procédure tend à se généraliser dans des pays comme l’Allemagne ou le Danemark. Elle résulte d’une décision de la Banque centrale européenne (BCE) de maintenir un taux d’intérêt négatif. Explications.

Les dépôts d’espèces à la banque coûtent désormais plus cher aux clients, notamment pour les plus fortunés. Ce système de facturation est déjà en place dans certaines banques européennes, désireuses de faire face à la politique des taux bas.

En Allemagne, la BaFin, qui est l’organe de régulation du système bancaire, s’est récemment exprimée à travers son président Felix Hufeld. Elle se déclare favorable à cette pratique.

Elle recommande même au gouvernement de soutenir la mise en place d’une telle mesure. Cette discussion figure à l’ordre du jour depuis que la BCE a décidé d’appliquer des taux d’intérêt négatifs sur les facilités de dépôts.

Les clients des banques françaises ne sont pas encore concernés

La décision d’appliquer des frais pour les dépôts fait suite à la résolution prise par la BCE, qui facture désormais durement les banques pour leurs dépôts. Le dernier taux appliqué, et toujours actif actuellement, est ainsi de -0,4 %.

Ce taux négatif a pourtant des répercussions sur la rentabilité des activités menées par les banques. Un maintien en territoire négatif ne fait donc que réduire continuellement les bénéfices perçus par ces dernières.

La facturation des dépôts permet dans ce cas de compenser les pertes. En tout cas, la BCE a prévu de mettre en place des solutions compensatrices à partir du 12 septembre 2019. Il s’agit d’instaurer un système de tiering qui permet de réduire le coût des réserves excédentaires pour les établissements bancaires européens. Cette mesure suffira-t-elle à préserver les marges d’intérêt nettes sur le long terme ?

En France, aucune banque ne procède de la sorte, que ce soit à l’égard des particuliers ou des PME. Selon François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, aucune enseigne n’a non plus manifesté une telle intention.

Des frais de dépôts variables selon les banques

Afin d’assurer leur rentabilité, certaines banques ont répercuté le taux négatif fixé par l’institution financière européenne sur les dépôts de leurs clients, pendant que d’autres restent sur leur fonctionnement habituel. À moins que cette pratique ne devienne commune à l’ensemble des enseignes européennes, les clients ont la possibilité de procéder éventuellement à un changement de banque dans le but de réaliser des économies.

La facturation des dépôts est également pratiquée au Danemark. Dans ce pays, la Jyske Bank compte parmi les établissements où des frais sont prélevés sur les dépôts, à un taux de -0,6 %. Cette mesure concerne les montants dépassant 975 000 euros environ.

En Allemagne, 30 établissements facturent également les clients qui ont plus de 100 000 euros sur leur compte, comme l’ont rapporté Les Échos en juillet dernier. En Suisse, UBS prévoit également de facturer à 0,6 % les dépôts qui excèdent la somme de 500 000 euros. Pour sa part, Credit Suisse applique depuis ce mois-ci un taux négatif de 0,4 % pour les dépôts qui vont au-delà d'un million d’euros.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top