Quelles mutations dans les métiers de la banque d’ici 2025 ?

Un couple discutant avec un conseiller bancaire

D’ici 7 ans, les métiers de la banque seront profondément transformés par l’intelligence artificielle, la Blockchain et le Big data. Ces nouvelles technologies permettront d’automatiser les tâches et de personnaliser davantage les services. C’est en tout cas ce qu’indique l’étude de HTS Consulting que l’Observatoire des métiers de la banque et l’AFB ont publié.

D’après l’étude réalisée par le cabinet de conseil en stratégie HTS Consulting, les employés de banque feront partie des collaborateurs dont le métier sera le plus transformé par l’usage de l’assistance par IA d’ici 2025. Cette technologie permettra en effet d’automatiser jusqu’à 85 % des tâches de back-office et d’étudier quotidiennement près de 4 000 rapports d’analyse financière.

Permettant d’effectuer des transactions sans l’intervention d’un tiers de confiance, la Blockchain, de son côté, favorisera les économies en réduisant les coûts d’infrastructure.

ImportantD’après les estimations, les banques épargneront chaque année jusqu’à 20 milliards d’euros d’ici 4 ans. L’automatisation des tâches mettra cependant en péril plusieurs activités.

Des métiers seront amenés à disparaître

L’étude soulève que 3 principales activités sont menacées par l’arrivée de l’automatisation :

  • la gestion administrative et le secrétariat ;
  • le traitement des opérations courantes ;
  • la collecte et le suivi des données.

Les fonctions de chargé d’accueil et de chargé de clientèle risquent également de disparaître. HTS Consulting note que ces métiers ont été marqués par une baisse de plus de 15 % de leurs effectifs en 5 ans.

Les banques doivent s’adapter

D’ici 2025, un effort qualitatif est aussi attendu des banques. La qualité relationnelle doit être priorisée. Pour cela, le conseiller bancaire doit retrouver sa place en tant que partenaire de confiance. Par ailleurs, les agences doivent se réinventer en se transformant en espaces de vie chaleureux, ouverts et high-tech. Les établissements doivent ainsi tout mettre en œuvre pour s’adapter au changement, au risque de motiver chez les clients un changement de banque.

En outre, l’étude de HTS Consulting souligne la nécessité pour les enseignes de disposer de profils davantage qualifiés, en particulier dans le domaine de l’informatique. Le traitement des données non structurées représentant près de 90 % des informations disponibles exige en effet des compétences spécifiques. En 2025, des métiers tels que celui d’expert en méga-données ou encore de responsable de sécurité des données verront le jour.

En analysant ces informations, les banques seront capables d’offrir à chaque client un service plus personnalisé. Les agences physiques se tourneront vers le numérique, adaptant leurs plages horaires aux besoins des consommateurs et s'inspirant des concepts stores.

Le conseiller bancaire, quant à lui, pourra devenir un véritable expert de la relation client omnicanale. Dans les faits, les contacts avec les clients deviendront plus rares au profit de l’utilisation de supports diversifiés tels que la visioconférence, les réseaux sociaux, etc.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

2019 2018 2017 2016
  • Janvier
back top